Quelques illustrations de la lignée des
Bulteau

 Bulteau

Leuridan: vieillies seigneuries

Deux lignées sont représentées :

Celle, éteinte, de Pierre Bulteau 1658-1706

Quelques personnalités de cette branche (sans liens généalogiques) et alliances:

&1689 Marie Françoise Lezy 1660
|
Simon François Bulteau 1691-1743 &1712
Barbe Castel 1689-1743/
|
Eugène Bulteau 1730-1787 &1758
Prudence de Le Becque 1739-1813

Blason.de_le_becque

|
Ferdinand Bulteau 1770

Eléonore Prouvost

 

Celle dont la notice va suivre a pour auteur Simon-François Bulteau venant  de la cense de Bercus, à Mouchin.

Simon-François Bulteau, marchand, échevin, lieutenant. épousa à Roubaix, le 5 janvier 1712, avec dispense de consanguinité, Barbe Castel, fille de Jean-Dominique et de Marie Roussel, belle sœur de Marie-Jeanne Prouvost épouse de Jean Dominique Castel. II fut échevin de Roubaix en 1718-1720, lieutenant de 1727 au 27 mai 1743, date de sa mort ou plus précisément de son inhumation dans l’église, On lui connait onze enfants parmi lesquels :

Jean François qui continue la branche ainée;  Louis Joseph Bulteau-Guelton dont les enfants s'allièrent aux de Laoutre, au Desaint, aux Cogez;- et Eugène-Joseph Bulteau dont les enfants s'allièrent aux Bouchery de Frelinghien, aux Malfait de Lille, aux Derveaux et Odoux, de Tourcoing,  aux Prouvost de Roubaix. Eugène Bulteau, né le 20 juin 1730, Roubaix,décédé le 4 juin 1787, Roubaix  (56 ans), marchand à Roubaix,  marié  le 4 avril 1758, Roubaix, Nord, avec Prudence de Le Becque, née le 1er avril 1739, Roubaix, Nord, décédée le 9 janvier 1813, Roubaix, Nord (73 ans), dontLouis Bulteau, né en 1758.Eugène François Bulteau, né le 14 juin 1760, Roubaix, Nord, décédé en 1816 (56 ans), marié  avec Eulalie Sophie Séraphine Malfait, née le 22 février 1760, Lannoy, Nord, décédée le 16 mars 1834, Lille,  Nord (74 ans), dont   o Eulalie Séraphine Joseph Bulteau, née le 2 septembre 1793, Lille, décédée le 24 septembre 1819, Lille  (26 ans), mariée le 30 juin 1818, Lille, avec Esprit Charles Gabriel, baron de Bully, né le 11 mai 1796, Paris, décédé le 3 avril 1856, dans l'église Saint Sulpice, Paris 6ème, inhumé, chapelle du château de Cueilly, Champigny sur Marne, Val de Marne (59 ans), payeur général du Trésor Royal à Lille.Prudence Bulteau, née le 16 octobre 1763, décédée le 30 août 1841 (77 ans).* Hyacinthe Marie Bulteau, née le 4 mars 1765, décédée.* Florimond Bulteau, né le 16 février 1769, décédé le 18 mai 1825 (56 ans).Ferdinand Bulteau, né le 9 décembre 1770, Roubaix,baptisé le 10 décembre 1770, Roubaix,fabricant.   marié avec Eléonore Prouvost, née le 6 mai 1777, Roubaix,baptisée le 6 mai 1777, Roubaix .Ferdinand Henri Bulteau, né le 10 décembre 1770, décédé le 16 mars 1848 (77 ans).* Simon Bulteau, né en 1774.* Marie-Louise Bulteau, née le 28 décembre 1775, Roubaix .

Jean-François Bulteau s'unit à Jeanne-Françoise Motte et mourut en 1758, père d’Alexandre-François-Joseph Bulteau dont les deux fils se distinguèrent sur les champs de bataille et qui était Il était le cousin issu de germain de Ma      dame Pierre Constantin Joseph Prouvost 1747-1808.

1° André-Joseph Bulteau, né en 1772, est mort sergent-major des voltigeurs du 48° régiment d'infanterie, chevalier de la Légion d'honneur le 3 décembre 1805, par suite des blessures reçues la veille à la bataille d'Austerlitz où se trouvait son frère dans le même régiment. Andre-Joseph Bulteau avait épousé à Dunkerque Eugénie Wadoux dont il n'avait pas retenu d'enfants.

Le capitaine Bulteau

2° Alexandre-Joseph, né en 1774; c'est le capitaine Bulteau. « En 1793, 10 ans, Bulteau volait à la frontière pour préserver le sol français de la souillure de l’ennemi; à Fleurus, il combattait dans les rangs de ces intrépides volontaires lillois dont la brillante bravoure fut  admirée au milieu de cette armée de braves. Incorporé bientôt dans la 48° demi-brigade, il prit part, sous Jourdan et Moreau, à toutes nos immortelles campagnes du Rhin. Il était à Hohenlinden : c'est à que Richepance, à la tète d'un seul régiment, troua l’armée ennemie et par cette audacieuse maoeuvre décida du gain de la bataille. Ce régiment; c'etait le 48°. »

richepanse

Richepanse

La France et la victoire venaient de placer la couronne sur la tête du plus grand capitaine des temps modernes. Napoléon voulut, à son tour, récompenser dignement les héroïques compagnons de ses travaux ; il créa la Légion d'honneur. Sur la plage de Boulogne, Bulteau reçut des mains de l'Empereur l'étoile des braves; cette étoile, il la porta sur tous les champs de batailles de l'Empire, à Austerlitz, à Iéna, à Wagram, à Friedland.

« A la Moscowa, la croix d'officier lui fut décernée, haute distinction bien méritée, car deux mois après, Bulteau, blessé de deux coups de feu, mourant de faim et de froid, rapportait du fond de la Russie, l'aigle, l'honneur du Régiment.

Il  ne déposa les armes qu'en 1815, alors que l'Empire, épuisé par une longue lutte, s'affaissait sous l’oppression de l'Europe coalisée. Rentré dans la vie civile, Bulteau se "voua à l'industrie ; mais il conservait toujours, renfermé au plus profond de son cœur, l’amour de son pays, de son Empereur, de son drapeau : aussi quand Juillet fit refleurir ce patriotique emblème de notre ancienne gloire, on vit ce vétéran, enthousiaste comme à ses premiers jours, s'empresser d'organiser cette garde nationale à la tete de laquelle l’affectueuse estime de ses concitoyens le maintient pendant quatorze ans. » Discours prononcé par Floris Verlays, ancien officier de la Grande armée, sur la tombe de son compagnon d’armes. Voir l’Indicateur de Tourcoing, 31 mai 1846.

Ce soldat intrépide qu'avaient respecté vingt-trois ans de combat et qui, dans la vie civile s'était rendu non moins recommandable  par ses précieuses qualités d'homme de bien, est mort le 24 mai 1846, âgé de 72 ans et 4 mois emportant les regrets universels, mais laissant en héritage à sesz enfants un noble exemple de probité et d'honneur.

Alexandre-Joseph Bulteau avait épousé Victoire Mimerel, soeur de M. Auguste Mimerel qui fut sénateur et comte sous le second Empire et reçut chez lui l’empereur Napoléon III et Eugénie après avoir visité les usines d’Amédée I Prouvost. De ses deux fils, dont j'ai été le condisciple au Lycée de Douai, l’ainé, M. Auguste Bulteau est mort chevalier de la Légion d'Honneur; le cadet, M. Alexandre Bulteau, maire de Roubaix du 16 août 1877 au 22 janvier 1878, est décédé il y a quelques années. » Leuridan, Vieilles Seigneuries.

Mimerel-Napoleon-3

Marie Françoise Bulteau, née le 11 janvier 1752, Roubaix, décédée le 24 avril 1780, Roubaix (28 ans).
 mariée le 3 mai 1774, Roubaix, Nord, avec Floris Marie Joseph Delaoutre, né le 21 juillet 1752, Roubaix,décédé le 2 mai 1819, Roubaix (66 ans), négociant, maire de Roubaix.

 

Postérité de Pierre-François-Joseph Bulteau

Pierre-François-Joseph Bulteau, manufacturier, qui selon toutes apparences était frère de Simon-François épousa à Roubaix, le 10 janvier 1719, Anne Pélagie Le Comte, et fut père de Pierre-François-Joseph, manufacturier, lequel s'unit, en premières noces, à Marie-Catherine du Riez, et, en secondes noces, à Marie-Elisabeth Le Gru, de Douai, dont il eut sept enfants. Il  fut échevin de Roubaix de 1777 à 1787, et eut pour successeur son fils, Basile-François-Joseph Bulteau, qui suit.

Basile-François-Joseph Bulteau, née en 1756, épousa, en 1780, Marie Catherine Julie Joseph Florin, fille de Pierre-Constantin et d'Augustine-Caroline Bacon; mariage célébré par le Père Basile Bulteau, chapelain du Saint-Sépulcre de Roubaix. Bulteau - Florin figure parmi les officiers municipaux qui siégèrent pendant les mauvais jours, du 26 novembre 1792 au 7 mars 1794 ; mais il faut dire que cotte administration fut épurée par le représentant du peuple, Florent Guyot, et que Bulteau-Florin fut du nombre des membres écartés dont la tiédeur ne répondait pas assez aux impatiences des Jacobins. Bulteau-Florin fut adjoint au maire de Roubaix de1800 à 1821 et maire de 1821 à 1826, - De ses douze enfants, six sont à citer :Flavie-Charlotte Bulteau, épouse de Jean Baptiste Salembier, aiëul de Jean-Baptiste Salembier, receveur municipal; Theodore Bulteau, qui continua la descendance; Basile-Joseph Bulteau, premier mari de Stephanie-Joséphine Florin, laquelle épousa, en secondes noces, M. Auguste Montagne; Agathe -Justine Bulteau, épouse d'Adrien Cuvru; Delphine-Pélagie Bulteau, mariée en 1826 à M. Dewavrin; et Eugene-Auguste Bulteau, allié en 1835 a Florine de Frenne.

Theodore Bulteau, ne en 1797,  marié en 1820, à Florine de Le Rue, ne retint de son union qu'un fils, Emile Theodore-Joseph, né en 1823,  marié en 1847, a Alphonsine de Le Rue et actuellement chef de la famille Bulteau.

Eléonore Prouvost (Eléonore, Henriette, Joseph Prouvost)  Née le 6 mai 1777 - Roubaix   Baptisée le 6 mai 1777 - Roubaix  de  Pierre Constantin Joseph Prouvost 1747-1808 et  Marie Henriette Destombes 1747-1798,  mariée avec Ferdinand Bulteau 1770 né d’Eugène Bulteau 1730-1787 et Prudence de Le Becque 1739-1813.

Blason.de_le_becque

Le frère de Ferdinand Bulteau, Eugène François Bulteau 1760-1816 épouse d’Eulalie Sophie Séraphine Malfait 1760-1834 dont Eulalie Séraphine Joseph Bulteau, née le 2 septembre 1793, Lille, décédée le 24 septembre 1819, Lille  (26 ans), mariée le 30 juin 1818, Lille, avec Esprit Charles Gabriel, baron de Bully, né le 11 mai 1796, Paris, décédé le 3 avril 1856, dans l'église Saint Sulpice, Paris 6ème, inhumé, chapelle du château de Cueilly, Champigny sur Marne, Val de Marne (59 ans), payeur général du Trésor Royal à Lille, 

Bully-Bulteaudont

 Eugénie, née le 17 septembre 1819, Lille, décédée le 14 février 1902, château des Tours, Marseille (Bouches-du-Rhône) (82 ans), mariée le 30 janvier 1843, Nice , avec Maxence de Foresta, marquis de La Roquette (2e), né le 5 février 1817, Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), paroisse Saint-Jean, décédé le 11 mai 1888, château des Tours, Marseille (Bouches-du-Rhône) (71 ans), chambellan du comte de Chambord, chevalier de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, 

Foresta-Bulteaudont

o Henry, marquis de La Roquette (3e), né le 23 juillet 1855, château des Tours, Marseille (Bouches-du-Rhône), décédé le 5 janvier 1944, château des Tours, Marseille (Bouches-du-Rhône) (88 ans). marié  le 20 novembre 1888, Avignon (Vaucluse), avec Thérèse de Bonet d'Oléon, née le 30 décembre 1865, Avignon (Vaucluse), décédée le 18 janvier 1964, Marseille (Bouches-du-Rhône) (98 ans) grand-mère d’Alix, née le 4 avril 1926, Marseille (Bouches-du-Rhône), mariée le 16 août 1949, château de Linières-Bouton (Anjou), avec Louis Napoléon-Bonaparte, prince Napoléon, né le 14 janvier 1914, Bruxelles (Brabant, Belgique), décédé le 3 mai 1997, Prangins, Suisse (83 ans), administrateur de sociétés, capitaine d'infanterie.

o Marie Thérèse Charlotte, née le 8 janvier 1857, château des Tours, Marseille (Bouches-du-Rhône), décédée le 14 juin 1927 (70 ans). mariée le 29 octobre 1881 avec Jacques Marie Gaston, marquis de Clapiers-Collongues, né en 1851, décédé le 14 juin 1902 (51 ans).

o Jean Marie Joseph, né le 10 juin 1859, château des Tours, Marseille (Bouches-du-Rhône), décédé le 6 septembre 1862, château des Tours, Marseille (Bouches-du-Rhône) (3 ans)    o Pierre Marie Joseph, comte de Foresta, né le 7 décembre 1863, château des Tours, Marseille (Bouches-du-Rhône), décédé le 16 mai 1884, château des Tours, Marseille (Bouches-du-Rhône) (20 ans).

 

Lignée existante:

Quelques personnalités de cette branche (sans liens généalogiques) et alliances:

Victor Bulteau 1787-1864 &1820
Angélique Caigny 1797-1870
|
Louis Bulteau 1822-1892 &1851
Justine Julie Six 1832-1899
|
Louis Bulteau 1855-1906 &1886
Elise Faucheur 1858-1931
|
Louis Bulteau 1894-1978 &1920
Marie-Thérèse Mourmant 1900-1990
|
D’où trois lignées :

Maurice  Bulteau , Jacques Bulteau, Philippe Jean Etienne Bulteau

Claire Bulteau, née le 2 septembre 1887, décédée le 6 septembre 1972 (85 ans), mariée le 15 novembre 1911, Montfermeil, 93, avec Lucien Desrousseaux, né le 2 février 1883, décédé le 23 août 1968 (85 ans), notaire.

Elisabeth Bulteau, née le 26 mars 1898, décédée en 1975 (77 ans), mariée avec Louis Bouly de Lesdain, d’une ancienne famille bourgeoise de Condé-sur-Escaut en Flandre, où elle est connue dès le XVII° siècle.Elle possédait à cette époque le terre de Lesdain dont elle a conservé le nom.D.Thuret (Famille Johnston)

Blason bouly_de_lesdain

Desaint-

Retour