Quelques illustrations de la lignée des
Dalle

La famille Dalle  donna de nombreux échevins, lieutenant du bailly, un nombre remarquable de prêtres et de religieuses, des maires, chevaliers du Saint Sépulcre, morts au champ d’honneur et créèrent la plus grande papeterie de France ; François Dalle développa Loréal pendant un demi siècle.

 « Dalle, de  Dalle, Flandres, Artois, Champagne : Jean  Dalle fut envoyé en mission en 1509 par l’archiduchesse Marie Louise « devant le roi très chrétien ».. Charles de Dalle, seigneur de Ballay, en l’élection de Rethel, fut maintenu en sa noblesse en 1667 ; il portait : « Bandé d’or et de gueules de 8 pièces, cupé de gueules à trois membres d’aigles d’or ». Nord B.744, recherches de Caumartin. Puymège, vieux noms de France.

 Leur attache principale est Bousbeque, nom dont l’origine  vient du flamand "bosch" (bois) et de "beke" (ruisseau) ce qui signifie le ruisseau du  bois. La voie romaine de Tournai à Wervicq passe par Bousbecque habitée à cette époque. La seigneurie, dite d'abord "de Rume", est érigée en baronnie en 1600. Celle-ci passe des familles de La Lys aux de la Pontenerie puis, par mariage, aux Ghiselin, à la fin du XVe siècle. En 1487, Georges Ghiselin, chambellan de l'archiduc Maximilien, est décapité par les brugeois révoltés. C'est à Bousbecque que Turenne bat l'armée du prince de Ligne avant de s'emparer de Comines.

Bousbecque-Croy

 

Busbecque-Augier-de

Auger de Bousbecque (1522-1592) : ambassadeur de l'empereur du Saint Empire auprès de Soliman le Magnifique puis secrétaire d'Élisabeth d'Autriche : lors de son mariage avec le roi de France (1570) Charles IX, il apporta d’Orient un sac contenant une trentaine d’oignons de tulipes, et l’offrit à son ami Clusius : celui-ci, devenu professeur de botanique à l’Université de Leyde, propagea la tulipomanie ; Auger introduisit aussi le lilas, le seringa et bien d’autres végétaux.

 Dalle-Reunion

Tronc commun :

 

Gilles Dal 1522 &
|
Hugues Dal 1565-1628 &
Jeanne Hasbroucq ca 1565-1599
|
Jean Dal 1590-1670 &
Marie Cornille 1595-1658
|
Antoine Dal 1628-1688 &1652
Catherine Defrancq 1631-1692
|
Pierre Dal 1666-1742 &1695
Marie Madeleine Castelain 1665-1704
|
Jean-Baptiste Dal 1698-1742 &1728
Marie Joseph Ghesquier 1708-1768
|
Jean Baptiste Dalle 1734-1797

Marchand de lin &1756
Félicienne Haquette 1732-1788
|
Jean Baptiste Dalle 1765-1826

Jean Baptiste Dalle 1765-1826

Teilleur de lin &1794

Dalle-Lepercq-Jean-Baptiste-Marie

Marie Joseph Lepercq 1767-1813
|
D’où les deux branches :

 

Branche ainée : Jean Baptiste Dalle 1801-1872

& Elise Facon 1813-1881

 

Branche cadette : Antoine Dalle 1807-1878

&1836 Adèle Bonduelle 1813-1856

 

Sous branche cadette 1 : Antoine Charles Dalle

le 4 novembre 1843, Bousbecque, papetier, Fabricant de lin, marié le 25 avril 1870, Tourcoing, avec Clara Lucie Leroux

Dalle-Georges BousbecqueAntoine Charles DalleDalle-Leroux

D’où Antoine Charles 1873, Marie Antoinette 1876-1952,  Georges François 1879-1945, Marguerite 1881, Elisabeth Camille 1882-1957. La descendance agnatique est par Georges François Dalle 1879-1945

Georges François Dalle, né le 16 février 1879, Bousbecque (59), décédé le 24 janvier 1945, Bousbecque (59) (65 ans).
 marié le 16 février 1903, Marcq (59), avec Claire Lesaffre, née le 23 avril 1881, Marcq en Baroeul (59), décédée le 14 novembre 1963, Bousbecque ; il est l’auteur de son « journal de guerre 1914-1918  en  14  volumes, au total 4000 pages,  montrant le courage, les souffarnces, la foi au Sacré Cœur, et la certitude que les alliés vaincraient et que l’ennemi serait écrasé. ».

Un de leur petit fils est Paul-Georges Despature, d’une des plus vieilles familles actuellement dirigeantes d'industrie de textile de Roubaix depuis 1850 «  (7e fortune française de Suisse avec 1,38 milliard €). En 1850 la famille Despature crée une importante industrie de draperie et de tissage à Roubaix. En 1950 trois frères, Jules, Joseph et Paul-Georges Despature inventent le mythique Thermolactyl : un tricot de corps en chlorofibre et acrylique qui permet l'isolation thermique et la non-rétention de l'humidité : c'est un succès commercial immédiat qui relance l'affaire familiale avec la création de la société Damart en 1953. Le conseil de surveillance de Damartex (maison mère de Damart) est toujours présidé par un Despature : Paul-Georges, fils de Jules.Famille Despature : 7e fortune française de Suisse avec 1,38 milliard €. Président du conseil de surveillance de Damartex : Paul-Georges Despature. Les sociétés Armance, JPJ2, JPJD et Sovalpart  : (Société anonyme de droit luxembourgeois contrôlées par Paul Georges Despature, ses enfants et autres membres de la famille) détiennent 5.210.736 actions Damartex représentant 9.069.789 droits de vote, soit 67,55% du capital et 74,08% des droits de vote de cette société. 65% de Somfy avec pour Président : Paul-Georges Despature. » Wikipedia

Pauline Dalle, née à Lille, magistrat, juge d'instruction au Tribunal de grande instance de Bordeaux (2004).
 mariée en 1999, Neuilly-sur-Seine, 92, avec Christian de Rocquigny du Fayel, né à Boulogne-Billancourt, 92, magistrat, substitut du procureur de la République près le tribunal de grande instance de Bordeaux (2004)

Elisabeth Camille Dalle, née le 21 janvier 1882, Tourcoing,  décédée en avril 1957, Tourcoing (75 ans), mariée le 12 juillet 1921, Tourcoing,  avec Léon Denonvilliers, frère de Madame Jean Jérome Prouvost, branche ainée.

 

Sous branche cadette 2 : Léon Dalle 1846-1911

&1874 Thérèse Lorthioit 1852-1917 d’où les Léon 1875-1950, Charles 1876-1947, Madeleine 1877-1938,Marie-Thérèse 1878-1948, Alphonse Henri, Auguste 1881-1942, Étienne, Germaine 1886-1943, André 1887-1943.

Dalle-Lorthioit

Dalle-Lorthioit

Dalle-Lorthiois-ete-1929-9, rue-Wervicq-Bousbecque

L’abbé André Dalle est vicaire à la chapelle Dom Bosco depuis 1949. Il exerce dans le quartier des longues haies un apostolat méritoire, quand en 1955 il est désigné par l’autorité diocésaine aux importantes fonctions d’aumônier de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne de Roubaix. Pendant six ans, avec l’abbé Langlart et l’abbé Cockenpot, il se dévoue corps et âme au bien matériel et moral de ses humbles paroissiens, vivant au milieu d’eux, travaillant comme eux, ce qui lui vaut le respect et l’amitié de la population du quartier. Sœur Saint-Ignace, Petite Sœur de l’ouvrier a longtemps dirigé un jardin d’enfants dans cette maison. Les petits roubaisiens de 3 à 6 ans y sont accueillis, à condition qu’ils résident dans le quartier des Longues Haies. C’est un lieu d’accueil et d’éducation apprécié par la population.

Incroyable consécration d’une famille à Dieu : les aïeux d’Hélène Prouvost-Dalle : Charles Lorthioit-Peenaert et ses frères et sœurs :

 

Lorthioit-Peenaert

Lorthioit

 

Les Léon Dalle

1875-1950 &1898 Marie Barrois 1878-1953

D’où les Léon 1900-1986, Fernand +, Maurice Emile 1903, Gérard, Germaine 1906-1996, Marie Raphaëlle 1911-2002, Renée 1912-2007, Gabrielle, Marie-Thérèse, Stanislas

Léon Dalle, né le 28 septembre 1900, Bousbecque , décédé le 1er janvier 1986, Bousbecque (85 ans), papetier, maire de Bousbecque, marié le 12 février 1925, Tourcoing, avec Marie Stéphanie Trentesaux

Philippe Dalle,  marié avec Luce Corbin de Mangoux, petite fille d’Abel, chevalier de la Légion d'Honneur, croix de guerre 1914-1918.

Marie Alix Dalle, X 2009

Luc Dalle, né en 1929, Bousbecque, marié le 28 juillet 1959, Bruges, Belgique, avec Béatrice de Halleux.

Halleux-Dalle

Amélie Dalle, fiancée en mars 2011 avec Aldric de La Gorgue de Rosny, descendant de Robert, Lieutenant de cavalerie, démissionnaire en 1899, Il fonda la Caisse rurale pour favoriser l'accession à la propriété et présida la Société académique de Boulogne. Il restaura aussi la propriété de La Caucherie et y installa l'importante bibliothèque léguée par l'historien-paléographe Arthur de Rosny, son oncle à la mode de Bretagne. Chevalier de la Légion d'honneur, ESM Saint-Cyr, promotion du Grand Triomphe.

Alice Dalle, née en 1971, mariée avec Gauthier de Seyssel-Cressieu,

Blason de Seyssel

descendant de Humbert de Seyssel, seigneur d'Aix, de Bordeau et de La Serraz, vicomte de Novalaise, Chevalier, décédé en 1274, sans doute le fils d'Humbert Ier, seigneur d'Aix.  seigneur de Bordeau, d'Aiguebelette, de la Serraz, de la Batie, de Saint-Cassin et de Barjact, de Villeneuve, de La Truchère, de Chignin, de Crest et de Cors, co-seigneur d'Arvet, baron d'Aix, de La Bâtie-Seyssel, de Châtillon et de Meillonas ; on trouve  des conseiller du duc de Savoie, gouverneur des comtés de Valentinois et de Diois, ambassadeur à Chypre, capitaine de Chambéry, ambassadeur extraordinaire près le roi de France et le duc de Milan. , gouverneur et recteur de l'université de Turin, protonotaire apostolique au palais archiépiscopal de Turin, protonotaire du Saint-Siège. , conseiller et grand maître de Son Altesse, ambassadeur du duc de Savoie près la Cour de France, maréchal de Savoie, lieutenant général et gouverneur de Nice et de Piémont, docteur en droit, conseiller ducal et du roi de France, maître des requêtes, célèbre écrivain et jurisconsulte, evêque de Marseille (1511) puis de Turin (1517),  grand maître noble aux Etats généraux de 1546, commandant de milices dans le Bugey, gentilhomme ordinaire de la bouche du duc de Savoie, premier page d'Elisabeth d'Autriche, reine de France, lieutenant-colonel du régiment de Lucey, premier syndic de la noblesse de Bugey, garde du corps du duc de Savoie, capitaine de l'arrière-ban de la noblesse de Bugey, gentilhomme de la garde du duc de Savoie, maréchal des logis au ban de la noblesse du Bugey, capitaine commandant les milice du Bugey, conseiller et chambellan du duc Amédée IX, maréchal de Savoie, grand bailli et lieutenant général en Bresse, grand bailli de Baugé, premier chambellan de Savoie, conseiller et chambellan du duc de Savoie, ambassadeur de France pour le duc Charles III, page puis gentilhomme de la chambre du roi François Ier, commandant d'une compagnie de gens d'armes pour l'empereur Charles Quint, gouverneur du château de Pont-d'Ain, page, gentilhomme de la chambre du duc de Savoie, officier dans l'armée du duc de Savoie et dans l'arrière-ban de la noblesse du Bugey, capitaine de l'escadron de Savoie, lieutenant au gouvernement de Nice, cornette blanche de la noblesse de Savoie, lieutenant général de la cavalerie de S.A.R., conseiller d'Etat,  lieutenant de la compagnie des gentilshommes archers de S.A.R., ambassadeur en France, maréchal général de camp, gouverneur de Chambéry etc, etc.

 

Les Charles Dalle,

né en 1876, décédé en 1947 (71 ans),  marié  avec Hélène Duprez, née en 1879, Tourcoing , décédée le 15 juillet 1949, Bousbecque (70 ans).

Dalle-Mme-Duprez -  - Copie

Dalle-Duprez

Dalle-Grasse - Copie

Les Charles Dalle à Grasse

 

bousbecque1bousbecque 2

 Homélie prononcée en l’honneur de Charles Dalle

prononcée le 14 juillet 1947 par le curé de Wervicq.

Soucieux de ne pas déflorer, en y touchant, les paroles si dignes, si justes et si chrétiennes, tout à la fois qui ont été pronocées sur la tombre de Monsieur Charles Dalle, lors des imposantes funérailles de Bousbecque, je me garderai bien d’y

Résumé

Ce qu’il fut comme chef vénéré d’une famille patriarchale, ayant offert joyeusement à Dieu trois de ses enfants : deux filles à la Congrégation du Sacré-Cœur et un fils bien aimé à la Compagnie de Jésus. Seuls les siens sont qualifiés de le dire.

Ce qu’il fut comme patron, tenant tout le monde industriel une place remarquable. A son dévoué personnel, à ses chers ouvriers dont quelques uns le servent depuis de très longues années, il appartient de le proclamer « Monsieur Charles », (ce fut ainsi qu’on se plaisait à l’appeler) fut un Patron-Père compréhensif, cordial, discrètement généreux.

Tous savaient que, sous une certaine réserve, derrière un faible écran de raideur, se cachait un cœur d’or. Rien d’étonnant qu’ils aient tenus, comme famille professionnelle, à faire célébrer, aujourd’hui, cet office pour le repos de son âme.

A l’heure troublée où les conflits sociaux éclatent de toutes parts, au moment où d’aucuns cherchent à ramener, pour l’exploiter à leur profit, la douloureuse «lutte des classes », il est beau , il est apologétique de voir dire, de là, patrons et ouvriers se serrer « fraternellement les coudes », « faire la chaîne » pour le salut commun comme le disait encore hier le Président Auriol à Arras et résoudre, sur place, à la lumière apaisante de l’Evangile et des Encycliques, la question toujours brûlante du capital et du travail.

Il est réconfortant de les savoir fidèlement attachés les uns aux autres dans la vie et même après la mort.

Ce qu’il fut comme concitoyen à Wervicq-Sud: Chacun le sait :
conseiller municipal pendant plus de 50 ans,
par devoir social et « sans esprit de retour », il a été l’homme au jugement éclairé, d’un dévouement absolu, préoccupé toujours au bien général.
Président de l’amicale des écoles libres,
Des jardins ouvriers,
Des familles nombreuses,

De la Société civile, gardienne des biens paroissiaux, il n’a ménagé à ces grandes nécessités du moment, ni ses vastes compétences ni son temps sur ces derniers.

Hélas, Monsieur Dalle, dont l’activité a toujours été débordante pour le plus grand avantage à la fois de Wervicq et de Bousbecque, s’est vu finalement obligé de se confiner, pendant de longs mois durant, dans les limites étroites d’une chambre de malade, veillé par la bienfaisante affection de sa chère famille.

C’est de là qu’est parti le 29 juin dernier, soutenu et consolé par sa grande dévotion au Sacré-Cœur pour un monde meilleur tout fait de lumière et de paix.

Puissent nos prière reconnaissantes, s’il en était besoin, contribuer à l’y introduire au plus tôt.

Ainsi soit-il.

dalle-au-complet


Claude-DalleDalle-ClaudeDalle-Claude

Hélène Dalle, née en 1905, mariée en 1926, Bousbecque , avec Charles Prouvost, branche ainée.

Lecomte-Dalle-portrait

"Son Excellence Monseigneur Charles Lecomte était évèque d'Amiens, ancien vicaire général de Cambrai et de Lille, Chevalier de la Légion d'honneur, né à Comines le 22 juillet 1867, décédé le 17 août 1934

Il était cousin de la famille Dalle,  fils de Charles Lecomte(Catry)-Goeman et le neveu d'Adolphe Lecomte époux de Zulma Dalle (Bonduelle). 

Son frére qui se prénommait également Adolphe Lecomte a épousé Marie-Antoinette Dalle, fille d'Antoine Dalle- Leroux." Marc Duprez

Lecomte-Dalle-Monseigneur

Le 6 octobre 1926, à Bousbecque, Monseigneur Lecomte bénissait le mariage de Charles Prouvost et Hélène Dalle. Il était ancien supérieur de l’Institution du Sacré-Cœur, rue de Lille à Tourcoing où Charles Prouvost fit ses études de 1909 à 1915 et 1919-20.

Charles-III-ProuvostHelene-Dalle-epouse-charles-Prouvost

Audrey Dalle, mariée en 2003, église Saint Martin, Bousbecque, 59, avec Jean Marzloff, arrière petit fils de jean, Général de corps d'armée, Commandeur de la Légion d'honneur, Général de corps d'armée, ESM Saint-Cyr, promotion du Maréchal Foch.

Dalle-Antoinette

Les Alphonse Henri Dalle.

marié avec Jeanne Marie Dumont, née le 10 juin 1879, Wervik, Belgique, décédée le 2 décembre 1969

Jeanne Marie Dalle, née le 19 avril 1903, Wervick (Belgique), décédée le 26 avril 1994, Renescure (91 ans), mariée le 25 septembre 1924, Wervick, avec Pierre Bonduelle.

Bernadette Dalle, née le 13 août 1912, Wervicq, mariée avec Pierre Sartorius, né le 20 avril 1907, Roubaix,décédé le 18 septembre 1939, Lille  (32 ans), militaire au 1er Bataille d'Armée.

 

François Dalle,

né le 18 mars 1918, Hesdin (62, Pas-de-Calais), décédé le 9 août 2005, Genève (Suisse) (87 ans), avocat, PDG de l'Oréal (1957-1984),  marié avec Marguerite Estampa, dont Jean-François Dalle. Guyonne Dalle. Pierre-Jérôme Dalle. Frédéric Dalle,  marié       avec Sophie Camplez, dont Violaine Dalle, née en 1969. Jean-Baptiste Dalle, né en 1972,  marié en 1982 avec Geneviève Clément, née le 9 octobre 1942, Angers .

DalleFrancois2 - Copie

François Dalle (né le 18 mars 1918 à Hesdin - décédé le 9 août 2005 à Genève en Suisse) était un chef d'entreprise. Il transforma une PME fondée par Eugène Schueller en numéro un mondial des produits cosmétiques : L'Oréal.

Etudiant en droit, il réside chez les pères maristes de la rue de Vaugirard où il se lie d'amitié avec André Bettencourt et François Mitterrand. Classé parmi les meilleurs élèves de la faculté de droit de Paris, il ambitionne de poursuivre une carrière juridique, mais la nécessité financière et la débâcle de 1940 le pousse à renoncer à l'agrégation.

Après quelques mois d'errance entre zones libre et occupée, il retourne à Paris où il retrouve André Bettencourt, alors encore très proche des ex-cagoulards qu'il fréquentait durant ses études et éditorialiste dans un hebdomadaire de la Propaganda Staffel.

C'est André Bettencourt qui met son ami en contact avec son futur beau-père, Eugène Schueller, ancien financier de la Cagoule et fondateur avec Eugène Deloncle du Mouvement social révolutionnaire pour la Révolution nationale (MSR). Un bref entretien et le voilà embauché pour « la moitié du SMIC d'aujourd'hui » comme assistant de la secrétaire du directeur des ventes à l'usine Monsavon de Clichy. Circonstances exceptionnelles aidant, il en devient « de facto le patron » dès la fin 1943. C'est le début d'une rapide ascension qui, en 1948, l'amènera à la maison mère : L'Oréal.

En 1957, il succède au père fondateur, Eugène Schueller en tant que directeur général du groupe présidé par son propriétaire André Bettencourt (lequel avait épousé en 1950 Liliane Schueller, la fille d'Eugène Schueller).

"L'aventure L'Oréal" S'affirmant soucieux de ses collaborateurs mais pour mieux leur faire partager son « obsession du supra de qualité », il métamorphose une importante PME française en une grande multinationale. L'industriel a relaté l'histoire de l'entreprise dans un livre intitulé "L'aventure L'Oréal", paru en 2001 aux éditions Odile Jacob.

Narrant le développement de ce groupe aux marques emblématiques (Dop, Elnett, Lancôme ou Gemey), François Dalle profite de cet exercice pour évoquer ses conceptions du management et du marketing, résumées par la maxime de Schueller « Faire, défaire pour mieux refaire ». Révélateur aussi, les raisons du choix de son successeur, Lindsay Owen-Jones : « C'était le pousseur de chiffre d'affaires dont L'Oréal aurait besoin après moi. »

Président d'honneur de L'Oréal, il était aussi administrateur du groupe depuis 1950 et a siégé au conseil d'administration de Nestlé, principal actionnaire de L'Oréal. Il était par ailleurs administrateur de l'INSEAD, de Canal Plus et de TF1 et Président du Celsa.

L'affaire L'Oréal : En 1989 éclate l'"affaire L'Oréal". L'homme d'affaire Jean Frydman accusait François Dalle de l'avoir « démissionné » du conseil d'administration de Paravision, filiale audiovisuelle de L'Oréal dont il détenait 25% des actions. Le motif de cette éviction aurait été de satisfaire aux exigences de la Ligue arabe qui frappait de boycott toute entreprise en relation directe ou indirecte avec l'Etat d'Israel. L'accusation tourne en affaire d'état. Le passé sombre de chacun ressort alors que L'Oréal est accusé d'avoir été un refuge d'anciens cagoulards et d'ex-collaborateurs de la seconde guerre mondiale. François Mitterrand est lui même accusé d'avoir interféré et menti pour le compte de ses amis François Dalle et André Bettencourt. Ce dernier sera obligé de se retirer de la direction suite aux révélations sur son passé.

La personnalité hors du commun de François Dalle a cependant fait de lui l'un des plus grand capitaine d'industrie du XXe siècle et un visionnaire hors pair.

François Dalle est décédé le 9 août 2005 à Genève en Suisse laissant 3 héritiers Jean-Francois DALLE, Guyonne DALLE et Jean-Baptiste DALLE. Conformément à son souhait, il a été incinéré et une messe fut célébrée en son souvenir à l'Eglise des Invalides (Paris) en présence entre autre de Valéry Giscard d'Estaing, Lindsay Owen-Jones et Liliane Bettencourt.

Distinction :François Dalle était commandeur de la Légion d'honneur et médaillé de la Résistance.

Dans un article publié dans le Monde à son décès, François Rachline - Professeur à l'Institut d'études politiques de Paris - décrit François Dalle comme une "homme passionné par le pouvoir de l'imagination, les aventures collectives, le progrès et l'effort." www.businesspme.com

Il y avait aussi le château Dalle à Wervicq :

chateau dalle Wervicq.JPGparc Dalle

une immense demeure Louis XVI dans son parc à l’anglaise : il a été sauve grâce à François Dalle de L’Oréal. « Construit par Charles Derville, il revend la propriété à Alphonse Dalle, industriel lui aussi, non plus dans le textile mais dans la brasserie. Le nouveau propriétaire s’attelle à faire remettre le domaine en état. Pour pallier les difficultés du ravitaillement, il plante un potager et introduit l’élevage. Progressivement, la vie retrouve un cours normal.

Alphonse Dalle vit une vingtaine d’années – il meurt prématurément en 1937 – au château, accueillant les amis de ses nombreux enfants dont certains deviennent en leur temps des personnalités, les Bettancourt, Cathgerine Langeais. Le plus illustre est François Mitterrand que François, l’aîné de ses enfants, a connu chez les frères maristes, rue de Vaugirard à Paris. Lorsqu’il séjourne à Wervicq, François Mitterrand vient à peine de terminer ses études de droit et, dédaignant le barreau, s’apprête à entamer une longue carrière politique.

Planté de toutes sortes d’espèces – chênes, ormes, frênes, merisiers, etc. - le parc attire aussi beaucoup de promeneurs de la commune et des environs. Il couvre une douzaine d’hectares, dont huit entièrement boisés à l’ouest. Les visiteurs apprécient le calme qui y règne, se détendent au bord de la pièce d’eau ou encore s’arrêtent longuement devant le panorama sur la plaine des Flandres. Derrière le château, un peu à l’écart, une fermette du XVIIIe siècle a été restaurée. ».

  

 

 

 

 

Léon Auguste Joseph DALLE 1846-1911
& Thérèse Marie Joseph LORTHIOIT 1852-1917

 

 

 

 

 

|

 

 

 





 

 

 

 

 

|

 

 

|

 

 

 

 

 

Charles DALLE 1876-1947
& Hélène DUPREZ ca 1879-1949

 

 

Alphonse Henri DALLE
& Jeanne Marie DUMONT 1879-1969

 

 

 

 

 

|

 

 

|

 

 

Charles PROUVOST 1900

 

 

Hélène DALLE 1905

 

 

François DALLE, Commandeur de la Légion d'honneur 1918-2005

 

 

|

 

 

|

 

 

 

 

 





 

 

 

 

 

 

 

 

  

Dalle-Reunion

Réunion Dalle autour de François Dalle.

Véronique Dalle, née à Wervicq-Sud , mariée en  1971, Armentières, avec François Xavier de Borne de Grandpré, descendante de François Borne de Gouvault, écuyer, gendarme du Roi, au XVII° siècle.

Borne-de-Grandpre-Dalle

 

Les Auguste Dalle 1881-1942

&1907 Elisabeth Florine Delcourt 1887-1922

Jean Marie Gérard Dalle, né le 10 décembre 1919, Béthune (62, Pas-de-Calais), décédé le 4 décembre 2010, inhumé le 9 décembre 2010, Mons en Baroeul (90 ans), lieutenant-colonel, marié le 27 avril 1954, Mouvaux , avec Louise Trentesaux,

 

Les Étienne Dalle

& Élise Boisleux

Dalle-Etienne

Henri Dalle,marié avec Madeleine Minart,

Étienne Dalle,  marié avec Guillemette de Rougé, ascendance Clermont-Tonnerre, La Rochefoucauld, Beauffort.

Rouge-Dalle

Édouard Dalle, marié  en 2004 avec Virginie Aubert de Vincelles, arrière petite fille de François Aubert de Vincelles, Saint-Cyr, chef de bataillon au 2e bataillon du 3e régiment étranger d'infanterie, mort pour la France. Famille originaire de Dieppe en Normandie ; Pierre Aubert, sieur de Vincelles en Auxerois, de Vincelotte et de La Périère, lui-même fils d'Hector Aubert, seigneur de Petitmont et de Clozy, conseiller du roi à Loches en 1669, fut anobli en 1669 par la charge de CSR, maître d'hôtel du roi en 1680, admis dans l'ordre de la noblesse aux Etats de Bourgogne [D.Thuret (généalogie Viellard par Jacques et Nelly Parisot).

Vincelles-dalle

Les André Dalle,

né en 1887, décédé en 1943 (56 ans), industriel du tapis, marié avec Madeleine Masure.

Gabrielle-Dalle-Assomption-Paris-rueVioletsuperiure plusiers-maisonsSoeurJeanne-Emmanuelle

Gabrielle Dalle, Sœur Jeanne-Emmanuelle au couvent de l’Assomption à Paris, rue Violet;

Supérieure de plusieurs maisons.

Dalle consacres a Dieu

Dalle-Religion

Descendants de Jean Baptiste Dalle

Jusqu'à la 4e génération.

Jean Baptiste Dalle, né le 17 août 1734, Bousbecque (59), décédé le 3 octobre 1797, Bousbecque (59) (à l'âge de 63 ans), marchand de lin.
Marié le 18 mai 1756, Bousbecque, avec Félicienne Haquette, née en 1732, décédée en 1788 (à l'âge de 56 ans), dont

retour