Quelques illustrations de la lignée des
 Florin

Florin

Flandres,

Armes : d’argent à trois faces de roses de gueule tigées de sinople.

Semper florescat : qu’il fleurisse toujours

On trouve aussi :

FLORIN, Roubaix : « d’azur, à la croix recercelée d’or ; au sautoir de gueules sur le tout ».

Florin-Autre-Blason

« Jean et Josse Florin s’établirent vers 1400, le premier à Roubaix, le second à Tourcoing ; vers 1500, il existe 8 familles de ce nom ; ceux de Roubaix deviennent maîtres de Manufacture. En 1764, une manufacture regroupe cinq autres des Florin ; beaucoup se fixèrent à Mouvaux, eurent beaucoup d’enfants, expliquant leur devise « qu’ils fleurissent toujours »  Extrait de mariage: « lesquels comparants déclarèrent traité de mariage être mû et pour parlé  et entre lesdits Florin et Duthoit, lesquels, au plaisir de Dieu notre Créateur, se fera et solemnisera en notre mère la Sainte Eglise, si elle le consent ». En juillet 1741, les Florin prêtent 6000 livres au magistrat de  Roubaix ; au long de leur histoire, les Florin dévoilent leur qualité première : l’esprit pratique. Tête sur les épaules et pieds sur terre, ils ne laissent rien au hasard ou à la fantaisie. Leurs affaires d’ici bas-rentes, ventes, contrats-et leurs affaires d’en haut- offrandes, obits, tout est réglé avec soin, minutie.

La généalogie des Florin a été écrite par la Société d’étude de Cambrai, les fait remonter au début du XVI° siècle.

Mathieu Flroin, Registre du Scelleur (Jules van des Driesche, page 63).

Dans le premier registre paroissial de Tourcoing en 1573.

Lettres de rémision : Guilbert Florin, 1529 ; Jean Florin, 1563, David et jacques, 1636).

Josse et Jean habitent le fief de Bleu-Chastel.

René Florin, 1695, connétable de la confrérie de saint André (Gildes tourquennoises, page 30).

Pierre Florin, échevin 1701. (Gildes tourquennoises, page 33).

Michèle Florin, supérieure de Notre-Dame-des-Anges, 1707.

Deux Florin sous le pavement de Saint Christophe.

Palmarès du collège de Tourcoing en 1751 et plusieurs.

Généalogie Desurmont, page 98, 128, 167. » Jean Christophe, gens et choses de Tourcoing

Florin

Descendance :

Nicolas Jean Florin ca 1495-ca 1525

|
Jean Joseph Florin ca 1525

|
D’où les deux  branches :

Branche ainée (éteinte): Isembart Florin :

Jacques Florin, décédé après 1612, Roubaix, Nord, membre de la Manufacture de Roubaix,  marié  avec Jeanne Cornille, décédée après 1612, Roubaix

Péronne Florin, née en 1627, Roubaix, Nord, baptisée le 6 septembre 1627, Roubaix, Nord, décédée le 17 octobre 1691, Wasquehal, Nord (64 ans), mariée le 5 mars 1648, Wasquehal, Nord, avec Pierre Prouvost, né le 13 octobre 1606, Roubaix, Nord, décédé le 27 juin 1681, Wasquehal, Nord (74 ans), censier.


Léon Philippe Florin, né le 7 juin 1632, Roubaix, Nord, décédé le 19 juin 1694 (62 ans),  marié le 30 septembre 1669, Roubaix, Nord, avec Jeanne de Le Becque, née le 21 mars 1639, Roubaix, Nord.

Jacques Florin, né le 18 mai 1633, marié avec Marie de Le Plancque.

Blason-de_le_planque

Philippote Florin, née le 3 décembre 1635, décédée, mariée avec Guillaume de Bouvry.

Léon Philippe Florin, né en 1608, Roubaix, Nord, marié  le 7 juin 1638, Roubaix, Nord, avec Jeanne de Le Becque, née en 1598, Roubaix,

Branche cadette : Jean Florin,

né vers 1555, Roubaix, Nord, décédé en 1609, Mouvaux, Nord (peut-être 54 ans).  marié  , Mouvaux, Nord, avec Barbe du Thoit, par son petit fils Jehan 1615-1680/1689 &1636 Antoinette de Cottignies 1611-1679 : d’où les Pierre 1642-1694/1708, Jean 1652-1704, Antoine 1658-1721/ &1678 Pétronille de Cottignies 1654 (d’où la descendance actuelle).

Quelques personnalités de cette branche (sans liens généalogiques) et alliances:

Jean-Baptiste Nicolas Florin, né le 2 décembre 1686, Mouvaux, Nord, décédé le 15 décembre 1737, Roubaix, Nord (51 ans), marchand, maître de manufactures,  marié  le 2 juin 1711, Tourcoing,  Nord, avec Marie Catherine de Surmont, née le 5 septembre 1692, Tourcoing,  Nord, décédée le 25 avril 1744, Roubaix, Nord (51 ans), marchande, dont

Marie Agnès Florin, née le 14 mai 1712, Roubaix, baptisée le 14 juin 1712, décédée le 26 mai 1767, Roubaix, inhumée le 28 mai 1767 (55 ans), mariée le 10 mai 1734, Roubaix, Nord, avec Jacques Prouvost, né le 15 décembre 1699, Wasquehal, Nord, baptisé le 15 décembre 1699, Wasquehal, Nord, décédé le 24 septembre 1774, Roubaix, Nord, inhumé, dans l'église de Roubaix avec épitaphe (74 ans), manufacturier.


 

Nicolas Jean Florin ca 1495-ca 1525

I

Jean Florin ca 1555-1609

Barbe Duthoit ca 1555

I
Nicolas Florin ca 1580-ca 1618

Louise Desmaitres ca 1580
I
Jean Florin 1615-1680/1689

&1636
Antoinette Decottignies 1611-1679
I
Antoine Florin 1658-1721/

&1678
Pétronille de Cottignies 1654
I
Jean-Baptiste Nicolas Florin 1686-1737

Marchand, maître de manufactures

&1711
Marie Catherine de Surmont 1692-1744
I
Pierre Constantin Florin 1732-1799

Négociant, échevin de Roubaix, maire de Roubaix,

député suppléant du Tiers-Etat aux Etats Généraux de Versailles

&1759
Marie Augustine Caroline Bacon de Sains 1737-1810

bacon_de_sains

I
Charles Henri Florin 1774-1831 &1800
Martine Augustine Liévine Defrenne 1782-1852 

Florin-Defrenne-Cimetiere-Roubaix

I
Sophie Florin 1812-1871

                                                                                 Epousa Henri Prouvost

Prouvost-Florin 18

Marie Catherine Florin, née en 1713, Roubaix,décédée le 26 juin 1779, Néchin (Hainaut, Belgique) (66 ans).
 mariée le 25 mai 1734, Néchin (Belgique), avec Jean Meurisse, né en 1710, Néchin (Hainaut, Belgique), décédé le 26 octobre 1780, Néchin (Hainaut, Belgique) (70 ans), maître horloger

Ursule Henriette Florin, née le 20 janvier 1728, Roubaix,décédée le 24 octobre 1758, Roubaix  (30 ans), mariée le 27 janvier 1755, Roubaix,avec André Joseph des Mazières, né en 1720, Templeuve-en-Pévèle , décédé le 26 octobre 1787 (67 ans), licencié en médecine.

Pierre Constantin Florin, né le 27 avril 1732, Roubaix, Nord, décédé le 1er janvier 1799, Roubaix, Nord (66 ans), négociant, échevin de Roubaix (1765 à 1769), maire de Roubaix, député suppléant du Tiers-Etat aux Etats Généraux de Versailles,  marié le 23 novembre 1756, Sainghin-en-Mélantois , avec Geneviève Joseph Marie Duquesne, née le 28 février 1739, Sainghin-en-Mélantois , décédée le 7 janvier 1758, Roubaix  (18 ans) (sans postérité) ;  marié   le 2 juillet 1759, Armentières, Nord, avec Marie Augustine Caroline Bacon de Sains, née le 16 janvier 1737, Lille (Saint Etienne), Nord, décédée le 26 novembre 1810, Roubaix, Nord (73 ans), fille de Philippe Hubert Bacon de Sains 1704-1772 et Augustine Macquart 1708-1743

Marie-Florin-Bacon-de-Sains    Florin-Pierre-Constantin

Cousinage:

Nicolas Philippe Macquart, seigneur d'Ophove 1679-1755

Écuyer, Subdélégué de messeigneurs de la Grandville et de Séchelles (intendants de Flandre),
Maire et grand bailli de Merville.

Comme ses ancêtres, Nicolas-Philippe servit les rois d'Espagne dans sa jeunesse, et fut le reste de sa vie maire et grand bailli pour le roi de Merville.
Il fit bâtir à ses frais le grand portail de l'église de Merville, au fronton duquel sont ses armes.

Terline : seigneurie vicomtière à Vieux-Berquin (Nord), citée avec la date de 1706 et le nom de Macquart comme possesseur dans le "Dictionnaire des fiefs de l'ancienne France" (H. Gourdon de Genouillac, Paris, Dentu, 1862).
Dans cet ouvrage, on relève également le nom d'autres seigneuries appartenant aux Macquart : Ophove (1750), Maugré (1750), Mernes (1750), Soisseval (1770), etc.
Le sens exact du nom Terline (anciennement orthographié Terlinden, Terlindes) est "aux Tilleuls" : Ter-linden. Base Roglo :
Franck Veillon (Hubert Mariage) / confirmé par E. Driant (Rech. Gén. Mais. de Terline - Baron J. de Terline)

&1706 Anne Josèphe de Fumal ca 1682-1740, fille de Nicolas de Fumal,

    Chevalier, alfère de cavalerie au service de l'Espagne

|




|

 

|

Augustine Josèphe Macquart 1708-1743 &1727
Philippe Hubert Bacon de Sains 1704-1772

BACON de SAINS : « de gueules, au chef d’argent chargé de deux étoiles de sable ».  

bacon_de_sains

 

Philippe Louis Joseph Macquart, écuyer 1722-1779

écuyer , seigneur de Terline, de Caudécure, d'Ophove, des Escagnes, de Soisseval, de Willy et de la Gauguerie, Conseiller du Roi, Contrôleur ordinaire des guerres,
Grand bailli et maire d'Hénin-Liétard

&1745
Marie Catherine Joseph Bonnier 1717-1770, fille de Jacques Bonnier, écuyer , seigneur de Layens,

    Négociant, bourgeois de Lille

|

 

|

Marie Augustine Caroline Bacon de Sains 1737-1810

bacon_de_sains

&1759
Pierre Constantin Florin 1732-1799

Négociant, échevin de Roubaix, maire de Roubaix, député suppléant du Tiers-Etat aux Etats Généraux de Versailles

Florin

 

Henri Macquart, écuyer 1748-1828

écuyer , seigneur de Terline, de Caudécure, d'Ophove, de la Grande-Escagne et de la Petite-Escagne, baron de Rullecourt

échevin de Lille

&1773
Marie Schoonheere 1752-1783, fille de Jean Joseph Schoonheere

 

    Échevin de la ville d'Hazebrouck

|

 

|

Charles Henri Florin 1774-1831 Négociant filateur, tisserand &1800
Martine Augustine Liévine Defrenne 1782-1852, fille de Jean Baptiste Defrenne)

 

    Négociant, égard de la Manufacture de Roubaix

 

Pierre Justin Marie Macquart, seigneur de Caudécure 1778-1855

Macquart 

entomologiste français, né en 1778 à Hazebrouck et mort le 25 novembre 1855 à Lestrem. Durant la Révolution, il rejoint l’armée du Rhin. De retour en France en 1798, il se consacre à sa passion : l’entomologie. Installé à Lestrem, dont il sera le maire puis membre du conseil général du département. Il correspond avec Johann Wilhelm Meigen (1764-1845). Macquart fait paraître les Diptères du Nord de la France de 1828 à 1833. Dans les Suites à Buffon, il rédige les deux volumes consacrés aux diptères.

Il est élu membre de la Société entomologique de France le 1er août 1832.

|

 

 

Sophie Florin 1812-1871

Epouse d’ Henri Prouvost 1810-1857

 

 

Florin-HistoireFlorin-Histoire

Florin-HistoireFlorin-Histoire

Florin-HistoireFlorin-Histoire

Florin-HistoireFlorin-Histoire

Florin-Histoire

Florin-HistoireFlorin-Histoire

Florin-HistoireFlorin-Histoire

Florin-HistoireFlorin-Histoire

Florin-HistoireFlorin-Histoire

Florin-HistoireFlorin-Histoire

Florin-Histoire

Florin-Histoire

Florin-HistoireFlorin-Histoire

Florin-Histoire

Florin-HistoireFlorin-Histoire

 

La question des Macquart

Il  est  dit que la famille  Macquart n’a  jamais appartenu à l’ordre de la noblesse, qu’une généalogie ancienne avait sciemment modifié la réalité. 

Voici l’article d’Eugène Cortyl en 1920 transmis par son petit fils Ferdinand Cortyl :

Macquart-CortylMacquart-Cortyl

Il  est  dit que la famille  Macquart n’a  jamais appartenu à l’ordre de la noblesse, qu’une généalogie ancienne avait sciemment modifié la réalité. 

Voici l’article d’Eugène Cortyl en 1920 transmis par son petit fils Ferdinand Cortyl :

Il est dit que Pierre d’Arc, dit le Chevalier du Lys, frère de Jeanne d’Arc n’eut pas de descendance :
«  Il a été clairement démontré que Pierre d'Arc n'a eu qu'une seule femme et un seul fils. Il ne s'est jamais marié à Jeanne de Prouville, et n'a donc pas eu de postérité, au delà de son fils unique » Boucher de Molandon ;
"Pierre du Lis, extinction de sa descendance en 1501" Conseil héraldique de France, 1890, critiquant la généalogie inventée par Robert Le Fournier parue dans la même revue quelque temps plus tôt
P Ract-Madoux 14 v 2005 Voir la base Roglo.

"Ceci m’amène aux généalogies des familles des Provinces du Nord sur lesquelles j’ai fait des recherches depuis mon adolescence, soit depuis près de 50 ans (comme vous le savez je suis à l’origine d’associations généalogiques de la Région). Beaucoup de ces généalogies ont été polluées par des apports inconscients ou frauduleux de généalogistes professionnels ou amateurs et si les truquages de généalogies ont commencé au Moyen-âge et pendant tout l’Ancien Régime, pour rattacher par vanité des familles anciennes notables ou de petite et moyenne noblesse à des familles plus anciennes ; cela a repris de plus belle après la Révolution car les familles devenues notables avec le négoce et l’industrie on voulu se vanter d’origines illustres grâce à des homonymies.
C’est ainsi que, entre autres, les familles PROUVOST et SCREPEL, par les FLORIN et les BACON (devenus BACON de SAINS pour une branche collatérale), et les MACQUART (actuellement MACQUART de TERLINE) prétendaient être petits-neveux de Jeanne d’Arc ; c’est une légende tenace qui ne repose sur rien, si ce n’est une généalogie truquée et imprimée au 18ième siècle à la demande des MACQUART de Merville puis Lille, qui se sont faussement rattachée à une famille homonyme de Lorraine ; or, la famille MACQUART, dont le nom était déjà connu dans la région de Merville avant l’époque où on la dit être venue de Lorraine, remonte à Nicolas MACQUART, né vers 1500 dont l’épouse s’appelait peut-être HEUGEBERT (et non d’ENGLEBERG) ; les générations précédentes avec des alliances de RODOAN et du LYS sont fantaisistes.

Jean PROUVOST-DROULERS avait eu une place dans la tribune de la famille de Jeanne d’ARC lors des fêtes de la canonisation à Orléans; existe l’insigne avec les armoiries attribuées à la sainte remis aux membres de la famille. Par contre, il ignorait que sa première épouse Marthe PROUVOST-DROULERS descendait de Saint Louis." Philippe A Rammaert à Thierry Prouvost

L’univers poétique demeure, tout comme l’ascendance Macquart.

« Pour la famille MACQUART , j’ai étudié de nombreux actes du Tabellion de Lille et il en ressort que Martine RAISON était veuve de Jean DE LE BECQUE, Bourgeois de Lille, boucher de la Grande Boucherie, lorsqu’elle se remaria avec Philippe MACQUART, 1er échevin de Merville, marchand de bêtes, qui acheta la bourgeoisie de Lille pour que sa femme ne perde pas sa qualité de bourgeoise ; il n’a jamais eu la qualification d’écuyer et possédait la seigneurie d’Ophove ; Hubert RAISON, père de Martine, venu de Bruges à Lille pour s’y établir marchand graissier, avait lui-même acheté la Bourgeoisie de Lille à la veille de son mariage avec Catherine DE LATTRE d’une famille bourgeoise de Lille également; son ascendance jusqu’au couple DE LATTRE-DU BOS est contestée, et à fortiori la généalogie DELATTRE du RP DELATTRE qui fait l’amalgame entre les DE LATTRE bourgeois de Lille et les DELATTRE de Lompret et Linselles passés à Roubaix ainsi que les de LATTRE de TASSIGNY ; ils n’ont rien à voir entre eux et l’ascendance ancienne de Jacqueline du BOS, faussement rattachée aux du BOIS de FIENNES est tout aussi contestée. Bien évidemment, dans la généalogie CORDONNIER d’Haubourdin il faut rejeter la parenté mythique avec Jeanne d’ARC par les MACQUART-du LYS qui n’ont jamais existé ! » Philippe Rammaert

Voici la réponse de Maxime Quarez, descendant de cette famille: il nous transmet les recherches de son grand père Louis Quarez: « Bien que je partage les doutes sur la filiation d'Arc du Lys imputée aux Macquart (du fait de l’exonération fiscale d'antan et la propension naturelle des Hommes à vouloir se réclamer d'illustres Maisons), j'ai quelques références qui tendent à accréditer cette allégation.
- Tout d'abord les travaux de Monseigneur Debout (né en 1857), Prêtre, Archiprêtre de Calais, Prélat de la Maison de S.S., Chanoine honoraire d'Arras et d'Orléans, Lauréat de l'Académie-Français, etc.. Qui, par les Songnis (de), est un collatéral des Macquart et portait en partie de ses armes, les armes de Jeanne d'Arc (sous couvert du Vatican, donc): Coupé : en chef : d'or au Crucifix accosté à dextre de la Vierge et à senestre de Saint Jean, le tout tout au naturel, posé sur une terrasse de sinople, et accompagné en chef des mots REX COELI de sable; en pointe, parti : au 1 d'azur, à l'épée haute en pal d'argent, garnie d'or, soutenant une couronne royale du même et accostée de 2 fleurs de lys d'or, qui est du Lys d'Arc (et même d'Arc); au 2 de gueules, au chevron d'argent, accompagné de trois fuseaux du même, qui est debout.


- Les mémoires des preuves de Rullecourt (BNF, dossiers bleus, 413). Dans mes souvenirs, le baron de Rullecourt (Phillipe Charles-Felix Macquart de Terline -marié en 1768-) a ester en justice pour prouver sa filiation aux Arc.
- l'Arrêt d'enregistrement de Noblesse et Filiation subséquent du 24 décembre 1776 (vu la date, joli cadeau de Noël).
-Un document, le titre me manque, aux Archives Nationales J.J. Registre 56, Folio 94, N°210
- Le Dictionnaire de la Noblesse de la Chesnaye des Bois, Édition de 1778, XIIIe volume, p 386
- Recherches sur la ville d'Orléans -2 vol in 12, 1836- not. pp 310-311
En définitive, autant de preuves d'un côté que de l'autre. Disons, que pour le "prestige" et par tradition familiale, je tends à croire les éléments ci-dessus (et comme étudiant en droit, j'aime à m'appuyer sur l’arrêt du 24/12/1776). Nonobstant, il est à noter que les pièces invoquées dans les éléments ci-dessus, sont celles marquées d'opprobre selon vos éléments à savoir :
- Le Contrat de Mariage de Philippe Macquart (fils de Jean et Françoise de Mitry) du 8 juin 1456 avec Jeanne du Lys.
- Transaction entre François Macquart et Jean de Rodoan du 23 janvier 1503 qui désigne le premier comme le fils de Jeanne du Lys
- Testament de Jean Macquart du 12 avril 1459, tendant à prouver que son fils avait épousé Jeanne du Lys.
- l'échange fait entre Nicolas Macquart et Catherine d'Arc du Lys, sa grand-tante en date du 9 juillet 1544.
- La pierre sepulchrale à Merville de Jean Macquart, "fils de Nicolas et Marie d'Engleberg, Mère Engleberg, grand-mère Rodoan, bisayeul Lys et trisayeule Mitry" N.B., si j'ai les références, je n'ai jamais eu le temps ni le loisir de consulter les ouvrages cités (ce sont là les notes de feu mon grand père). Voici les bien maigres éléments que je peux, pour le moment, vous communiquer sur les Macquart. Je ne désespère pas un jour avoir plus de temps pour aller plus en avant dans ces recherches. »

dont

Philippe Nicolas Florin, né le 28 mai 1760,  marié le 1er avril 1788, Roubaix, Nord, avec Victoire Joseph de Le Becque, née en 1765, Roubaix, Nord, décédée le 20 octobre 1829 (64 ans).

Marie Henriette Philippine Joseph Florin, née le 24 février 1764, Roubaix,décédée, mariée le 15 février 1795, Roubaix, Nord, avec Ferdinand Augustin Joseph Defrenne, né le 26 décembre 1763, Roubaix, négociant.

Marie Catherine Florin, née le 9 mars 1765, Roubaix, Nord, décédée le 26 avril 1832, Roubaix, Nord (67 ans), mariée le 25 août 1789, Roubaix, Nord, avec Basile François Bulteau, né le 11 avril 1756, Roubaix, Nord, décédé le 14 novembre 1836, Roubaix, Nord (80 ans), filateur , maire de Roubaix (1821-1826).

Pierre Edulphe Florin, né le 20 août 1766, Roubaix, décédé le 11 décembre 1820, Roubaix (54 ans).
 marié le 26 octobre 1803, Tourcoing,  avec Catherine Louise Frys, née le 20 septembre 1776.

Marie Justine Florin, née le 28 avril 1773, Tourcoing,  décédée, mariée le 9 août 1802, Roubaix, avec Charles François Tiberghien, né le 6 octobre 1769, Tourcoing, décédé le 1er juillet 1810 (40 ans).

Charles Henri Florin, né le 17 juillet 1774, Roubaix décédé le 1er novembre 1831, Roubaix  (57 ans), négociant filateur, tisserand,  marié  le 8 août 1800, Roubaix avec Martine Augustine Liévine Defrenne, née le 9 août 1782, Roubaix décédée le 24 février 1852, Roubaix  (69 ans).

Félicité Florin, née le 20 mars 1782, Roubaix, Nord, décédée le 20 décembre 1860, Roubaix, Nord (78 ans), mariée le 24 octobre 1810, Roubaix, Nord, avec Pierre Louis Derville, né le 23 mars 1778, Roubaix, Nord, décédé le 14 janvier 1842, Roubaix, Nord (63 ans).

Solange Florin, né le 8 février 1949, Wasquehal , marié avec Gilles de Bohan,

Louis Florin, né le 5 octobre 1925, prêtre, conseiller ecclésiastique à l'Ambassade de France près du Saint-Siège souvent nommé par le titre de « Monseigneur ».

Sophie Florin, née le 15 juin 1812, Roubaix,décédée le 27 juin 1871, Roubaix  (59 ans), mariée le 26 avril 1835, Roubaix,avec Henri Prouvost, né le 9 juin 1810, Roubaix,décédé le 22 avril 1857, Flers-lez-Lille  (46 ans).

Bernardine Florin, née en 1769, Roubaix,décédée, mariée le 8 janvier 1788, Roubaix, avec Pierre Joseph Motte, né le 27 avril 1757, Tourcoing, décédé le 7 octobre 1794, Tourcoing  (37 ans), négociant, maire de Tourcoing,

Anne Josèphe Constance Florin, née le 23 janvier 1730, Mouvaux, Nord, décédée le 12 mai 1803, Roubaix, Nord (73 ans), mariée le 17 avril 1757, Roubaix, Nord, avec Pierre Philippe Joseph de Le Becque, né le 17 avril 1731, Roubaix, Nord, décédé le 28 septembre 1779, Roubaix, Nord (48 ans), manufacturier rue Dorée, échevin de la Ville de Roubaix.

On trouve aussi Sylvie Florin épouse Jean François Prouvost, branche ainée.

Il y a aussi la descendance de Louis Florin,

né en 1834, décédé en 1910 (76 ans),  marié avec Appoline Lehembre, née en 1844, décédée en 1900.


Florin et industrie

Descendants de Nicolas Jean Florin

Jusqu'à la 7e génération.

Nicolas Jean Florin, né vers 1495, décédé vers 1525 (à l'âge de peut-être 30 ans).
Marié avec ? ?, dont

Marié avec Marie de Lescluse.

Retour