Quelques illustrations de la lignée des
Füry – Furry

Suisse, Alsace, Franche-Comté

  Fury-FurryFury-Furry 

                                     1485, Berne             1692, Fribourg    

 Lignée d’ingénieurs Alsaciens issue du Patriciat des villes suisses de Berne (XIVe siècle) et Fribourg (XVIe siècle, lune partie de a famille rejoignant Fribourg la Catholique lors de la Réforme), où elle s’impliqua dans la gestion des affaires publiques et militaires, avant d’essaimer lors de la guerre de Trente ans en Alsace et Franche-Comté. Elle prit part au développement de l’industrie textile dans la région de Mulhouse, puis en Flandre où elle migre après la défaite de Sedan en 1870.

 A Berne et Fribourg les orthographes Füry ou Füri sont utilisées indifféremment parfois pour des individus identiques. Les occupations successives de l’Alsace, de même que les changements de langue dominante à Fribourg, expliquent les apparitions de formes germanisées Furer ou Fohrer

Heinrich FÜRY, fils d’Heinrich de Mattstetten (canton de Berne), abandonne en 1318 un bien foncier
au profit de l’Abbaye de Fienesberg.
Furry-AbteiFrienisberg

Ulrich ou Ülli I FÜRY, Bourgeois de Berne et Peigneur de Laine, effectue en 1348 une donation en faveur de la Cathédrale de Berne (Leutkirche)

 Furry-Chateau%20d'Aarwangen.%20Par%20Jahn%201857%20(3).JPGFury-Furry

Ülli II FÜRY, est en 1475 membre du Grand Conseil de Berne et en 1485 bailli du château d’Aarwangen.

Margaretha FÜRI épouse vers 1445 Ulrich I de TILLIER, Bourgeois de Berne issu d’une famille patricienne  ayant donné plusieurs membres du Conseil.

 Ülli III FÜRY est nommé membre du Grand Conseil de Berne en 1498

Ülli IV FÜRY est en 1539 Bourgeois de Fribourg, propriétaire de la Füry-Haus encore visible et aujourd’hui restaurée par la municipalité, située dans le quartier de l’Auge près du Pont de Berne.

Louise FÜRY épouse de Jean de LENZBOURG 1550-1622, Officier au service du Roi d’Espagne, Bourgeois de Fribourg, Bailli de Montagny en 1595, ancêtre de la lignée des Comtes de Lenzbourg.

Fury-Furry

 Hans FÜRY, Bourgeois de Fribourg et petit-fils d’Ülli IV, est au début du XVIIe siècle (manuscrit de 1608) Bailli de la ville-forte de Châtel-Saint-Denis, conquise par Fribourg sur le canton de Vaud, et épouse  en 1599 Catherine Krummenstoll, fille de Wilhelm, Seigneur de Mézières et conseiller de Fribourg. On lui doit la chapelle dédiée à St Béat de Sensebrück (armoiries de 1602 dans le chœur de ladite chapelle)

 Fury-Furry 

Prenant part au « service de l’étranger » comme de nombreuses familles suisses, elle a donné en 1700 un Chevalier de l’Ordre Royal et Militaire de Saint-Louis, Capitaine des gardes suisses au régiment Royal-Artillerie sous Louis XIV (D’Hozier), qui se fixe à Versailles.

 
En 1798, Jean FÜRY (1775-1865) prend part à la bataille de Neuenegg,

victoire des troupes Bernoises soutenues par Fribourg sur les troupes révolutionnaires françaises

 
Alliances : de Tillier, de Lenzbourg, Krummenstoll de Mézières, Fisch, Kempf , Koch, Wetterwald

La lignée:

Barthélémy FÜRY olim Fohrer, né en 1609 , originaire de Suisse (Ins)

Bourgeois de Munwiller, Haut-Rhin, cité dans le recensement de 1659 comme père de 7 enfants

|

Andreas FÜRY olim Fürer 1650-1701 &  Anna Sauer 1752-1701Fury-Furry

Bourgeois et Juré de Munwiller

|

Joannes Michael FÜRI olim Fürer dit « der alt » 1692-1733 & Elisabeth Rüffer 1708-1748Fury-Furry-Ruffer

 Propriétaire, Bourgeois de Munwiller

|

Joannes FÜRI ou FÜRY 15/6/1732 & Barbe Kempf 1734-1781 Fury-Furry-Kempf

 

Propriétaire, Agriculteur

|

François-Joseph I FÜRY 1777-1839 & Anne-Marie Bürger 1780-1839 Fury-Furry-Burger

|

François-Joseph II FÜRY 1820-1891 et Marie-Philippine Hergué 1814-1895

Furry-Francois-Joseph-2

|

Eugène-Hubert FURY 1846-1905 & Sabine Richard 1859-1923

Fury-Furry

Membre fondateur du Syndicat des Peigneurs de Laine du Nord au côté des grandes familles du textile de Roubaix et Tourcoing et des Droulers auxquels son petit-fils s’alliera. Il fonda Füry et Cie en 1880, principal peignage de laine d’Avesnes sur Helpe, après avoir quitté l’Alsace de ses ancêtres et décidé en 1872 comme des centaines de milliers d’ « Optants » de choisir la nationalité française après la perte de l’Alsace-Lorraine au profit de l’Allemagne victorieuse à Sedan. Il choisit naturellement Roubaix et sa région riche en entreprises textiles comme terre d’élection. En plus de ses affaires familiales Eugène FÜRY reprit, dirigea et restructura le peignage Morel de Roubaix. Ce dernier fut racheté avec l’aide des membres du cartel  et géré par un conseil d’administration dont Amédée PROUVOST était membre co-fondateur

|

Emile FURY 1882-1959 & Thérèse Clémence Dubois 1893-1979. Directeur des peignages d’Avesnelles et de Mondrepuis (Aisne).

Fury-Furry

Fury-Furry

Son fils aîné René-Emile FURY, ingénieur HEI, s’allie à la famille DROULERS de Fourmies également impliquée dans l’industrie textile de la région, 
tandis que son cadet Jacques, Ingénieur chimiste, s’allie aux SAINT-MARTIN.

Base Roglo:

Barthélémy Füry olim Fohrer, né vers 1609, d’Ins, canton de Berne
Marié avec
? ?, dont

Retour