Quelques illustrations de la lignée des
Pollet

Flandres

Pollet

Pollet-

« Armes : de sable  au chevron abaissé accompagné de trois chiens, les deux du chef sommés chacun d’une étoile, le tout d’or. » De Puymège, les vieux noms de France

" Depuis Charles Quint, les mêmes familles dominent la Fabrique Roubaisienne : Pollet, Mulliez, Prouvost, Van Reust (qui devient Voreux), Leclercq, Roussel, Fleurquin, Florin, Malfait...Elles assurent la majorité de la production." Hilaire-Trénard: Histoire de Roubaix"

Etudiés dans les généalogies Delobel  et  Desurmont, blason, page 128.

Sept Pollet reposent sous le pavement de l’église Saint Christophe à Tourcoing

Jean était inquisiteur en 1417.

Jean Pollet, homme de fief de Solesmes en 1499.

Guy Pollet, bailly d’Inchy en 1583.

Jean Pollet devint bourgeois de Lille en 1593.

Son petit fils Jacques Pollet fut conseiller au Parlement en 1689 et père de Marie-Agnès époux de Jean de Blois, vicomte d’Arondeau.

Registre de scelleur : Lotard  Pollet et ses fils Jean et William ( cf Jules Van den Driesche, p 62-63). 1524 : lettres de rémission : William Pollet, 1525 : Diérin Pollet : 1526 : Jehan Pollet ; 1663 : Philippe Pollet.

1725 : Augustin Pollet, maître receveur de la Confrérie Saint André.

Nombreux chanoines de Saint Pierre à Lille.

Nombreux dans les palmarès du collège de Tourcoing au XVIII°

Lignées à Roubaix et Tourcoing. 

Louis-Françoois Pollet, échevin de Tourcoing

(Nord,13G10, B 1460,54 ; Demay ; Denis du Péage, Mélanges, V)

Mariage de Nicolas Prouvost et de Michèle Pollet dont Marie-Catherine Prouvost qui épousa, en 1693,

François Noiret, Sieur de Fives. » De Puymège, les vieux noms de France

Noiret-Blason

Mariage de Pierre Pollet, fils de Robert et de Pétronille de la Barre, bourgeois de Lille avec Brigitte Lenglart, née en 1627,

Lenglart-écu

décédée avant 1671, fille de Philippe Lenglart et Jeanne des Wastine (d’argent à la bordure d’argent), cimier à un dragon ailé d’or et queue noire.

JP Pollet, parmi les manufacturiers importants au XVIII° siècle. Louis-François Pollet, échevin.

7 Pollet sous le pavement de Saint Christophe de Tourcoing

1804-1823 : Pollet-Desurmont, conseiller, probablement Louis François Joseph Pollet 1769 - Tourcoing 1825 - Tourcoing de Louis François Pollet 1737-1791 et Françoise Desmadril 1742-1782  marié le 14 mai 1798, Tourcoing,  avec Augustine Desurmont 1768, dont Charles Edouard 1803-1877

 

L’annuaire Ravet-Anceau dénombre plusieurs descendances Pollet,

toutes alliées avec les grandes familles de la région :

Les Guillaume Pollet-Brunel (Joseph Pollet-Pollet)

Les Louis-François Pollet-Bayart (Pollet-Bonte)

Les Prosper Pollet-Ricourt (Pollet-Dubus)

Les Jacques Pollet-Mouton (Pollet-Caulliez)

La lignée de Guillaume Pollet-Brunel

Quelques personnalités  (sans liens généalogiques) et alliances:

Guillaume Pollet, décédé le 31 mai 1734,  marié avec Jeanne Brunel, décédée le 3 novembre 1737, dont

Bernard Pollet, né le 26 mars 1697, décédé le 26 septembre 1747 (50 ans),  marié avec Marie Louise Mallet, née en 1696, décédée le 1er octobre 1780 (84 ans), dont

Jean Baptiste Pollet, né le 10 décembre 1736, Sainghin en Mélantois, décédé le 24 mars 1798, Sainghin en Mélantois (61 ans),  marié le 5 septembre 1769, Houplin, avec Domitille Lhermitte, née le 24 janvier 1743, décédée le 30 juin 1814 (71 ans), dont

Pierre Pollet, né le 16 novembre 1777, Sainghin-en-Mélantois , décédé le 6 juillet 1822 (44 ans), censier puis filateur de coton,  marié le 28 août 1805, Roubaix, avec Pélagie Delobel, née le 25 mars 1772, Willems, décédée le 29 mars 1834, Tourcoing (62 ans), dont

Joseph Pollet, né le 2 juin 1806, Roubaix, décédé le 20 octobre 1879, Roubaix (73 ans), filateur de laine,  marié en 1831 avec Catherine Pollet, née en 1810, Esplechin (Belgique), décédée le 13 mai 1887, Roubaix (77 ans), dont

Joséphine Catherine Pollet, née le 20 mai 1832, Tourcoing,  décédée en 1868 (36 ans), mariée le 20 octobre 1851, Roubaix, avec François Masurel, né le 9 octobre 1826, Tourcoing, décédé le 3 juin 1913, Tourcoing (86 ans).

Rosine Pollet, née le 15 août 1833, Roubaix, décédée le 2 février 1900 (66 ans), mariée le 20 octobre 1851, Roubaix, avec Ernest Masurel, né le 7 novembre 1829, Tourcoing,  décédé le 29 juin 1884, Tourcoing (54 ans).

Charles Pollet, né le 13 décembre 1834, Roubaix, décédé en 1927 (93 ans), filateur de laine, rue de La Redoute à Roubaix,  marié  le 20 juin 1859, Roubaix, avec Marie Sophie Duthoit, née le 13 mai 1839, Roubaix, décédée en 1915 (76 ans).

César Pollet, né le 4 février 1838, Roubaix, décédé le 7 novembre 1911, Mouvaux (73 ans), industriel,  marié le 11 août 1862, Roubaix, avec Justine Lepoutre, née le 9 août 1842, Roubaix, décédée le 30 juillet 1869, Ems les Bains (26 ans).
 marié le 10 février 1872, Radinghem (62), avec Pauline Cuvelier, née en 1851, décédée en 1937 (86 ans).

Pollet-Cuvelier-automobile

Automobile chez les Pollet-Cuvelier.

Catherine Pollet, née le 19 avril 1840, Roubaix, décédée le 10 mai 1911, Roubaix (71 ans), mariée le 24 février 1862, Roubaix, avec Adolphe Lepoutre, né le 24 avril 1839, Roubaix, décédé le 10 mai 1911, Roubaix (72 ans), négociant en vins.

Joseph Pollet, né le 6 février 1852, décédé le 11 septembre 1928 (76 ans),  marié  le 21 septembre 1875 avec Marie Motte, née le 13 novembre 1855, décédée le 21 novembre 1940 (85 ans).

Pollet-MottePollet-Motte

Les ainés de cette lignée:

Guillaume Pollet-Brunel +1734 dont :

Bernard Pollet-Mallet 1697-1747 dont :

Jean Baptiste Pollet-Lhermite 1736-1798 dont :

Pierre Pollet-Delobel 1777-1822 dont :

Joseph Pollet-Pollet 1806-1879 dont :

Charles l Pollet-Duthoit 1834-1927 dont :

Henri Charles II Pollet-Scrépel 1861-1921 

Pollet-Screpel-Henri-Victorine_   Pollet-Screpel-Henri-Victorine_

dont :

Charles III Pollet-Motte 1885-1960

Image%20mortuaire%20Charles%20Pollet-MottePollet-Motte

dont :

Charles IV Pollet-Deplanck 1920 dont :

Charles V Pollet-Michel dont :

Charles VI Pollet 

  Les César Pollet :

Quelques personnalités de cette branche (sans liens généalogiques) et alliances:

 Guillaume Pollet-Brunel +1734 dont :

Bernard Pollet-Mallet 1697-1747 dont :

Jean Baptiste Pollet-Lhermite 1736-1798 dont :

Pierre Pollet-Delobel 1777-1822 dont :

Joseph Pollet-Pollet 1806-1879 

Pollet-Pollet-Joseph-Pierre-Catherine-Rosalie    Pollet-Pollet-Joseph-Pierre-Catherine-Rosalie

dont :

César I Pollet-Lepoutre 1838-1911

Cesar.0.Pollet

Portrait par Weerts

César II Pollet-Duthoit 1864-1952 &1888 dont un César Pollet 1889-1897 mort à 8 ans

Pollet-Duthoit-Charles-Marie   Pollet-Duthoit-Charles-Marie

Pollet-Duthoit-Cesar   Pollet-Duthoit-Cesar  

Pollet-Duthoit

Croix-C%E9sar-Pollet-Duthoit-374-rue-Verte-Croix.jpg

374, rue Verte à Croix

|

César III Pollet-Huet 1904 dont :

César IV Pollet-Dupire

Dont  Benoît 1963- Franck 1965- Christophe 1969- 1935

Il y a deux autres César Pollet, toujours de cette lignée : l’un né en 1984 et  l’autre en 2000.

Chateau%20pollet%20Duthoit

Château Pollet-Duthoit

pollet-1905-La-Redoute


Pollet-Cesar-Roubaix

Chez les César Pollet à Roubaix près du parc Barbieux.

Pollet-Cuvelier-Mouvaux-80ans%20-29-4-1931

Pollet-Cuvelier-Mouvaux-80ans-29-4-1931

Réunion de famille chez César Pollet-Cuvelier, 80 ans, le 24 avril 1931, 243, rue Verte à Mouvaux, regroupant la branche César fils issue du mariage Pollet-Lepoutre et les quatre branches issues du mariage Pollet-Cuvelier.

Pollet-Cuvelier-Mouvaux-80ans-29-4-1931

Pollet-CuvelierPollet-Cuvelier-

Pollet-Duthoit-Mouvaux-243-rue-Verte        Pollet-Duthoit-Mouvaux-243-rue-Verte        Pollet-Duthoit-Mouvaux-243-rue-Verte

Pollet-Duthoit-Mouvaux-243-rue-Verte%    Pollet-Duthoit-Mouvaux-243-rue-Verte%   Pollet-Duthoit-Mouvaux-243-rue-Verte%

Pollet-Duthoit-Mouvaux-243-rue-Verte    Pollet-Duthoit-Mouvaux-243-rue-Verte

Grandes-Familles_1912-PolletGrandes-Familles_1912_Pollet

Annuaire "Les grandes familles de Roubaix", 1912, photo Ferdinand Cortyl

Pollet-usine%20C%E9sar%20Pollet%20rue%20de%20Beaumont%20%E9difi%E9e%20en%201903,%20filature%20de%20laines%20peign%E9es,%20retorderie%20et%20tissage.

Usine César Pollet, rue de Beaumont, édifié en 1903, filature de laines peignées, retorderie et tissage
Pierre Joseph POLLET,
fils de Jean-Baptiste Joseph POLLET et Domitille Joseph Lhermitte, le 18 août 1805 à Roubaix. Pierre est né le 16 novembre 1777 à Sainghin-en-Mélantois. Il est décédé le 6 juillet 1822.En épousant Pélagie Delobel (veuve de Jean Philippe LIBERT, hérite de la ferme Potennerie), le 18 août 1805, le jeune Pierre-Joseph Pollet, âgé de 29 ans, trouvait dans sa corbeille de mariage une des plus importantes exploitations de Roubaix. Sa femme était née en 1772 à Willems, dans une famille de cultivateurs aisés. Un premier mariage en 1790, avec Jean-Philippe Libert, l'avait conduite à Roubaix, à la ferme de la Potennerie dont il fut censier jusqu'à son décès en 1802. Pélagie, veuve et mère de quatre enfants: Pélagie, Auguste, Catherine et Adèle, poursuivit néanmoins l'exploitation du domaine et renouvela le bail peu de temps avant de se remarier. Avec Pierre-Joseph Pollet elle eut encore, de 1806 à 1812, quatre enfants: Joseph, Carlos, Rosine et César.

Le milieu dans lequel la famille Pollet a d'abord baigné était bien agricole. Dans le Mélantois, l'un des cinq quartiers de la Châtellenie de Lille, la richesse venait de la terre, généreuse, de vieux défrichement, propice aux cultures céréalières. Cependant, il ne faut pas oublier un des traits caractéristiques de ce plat pays: la proximité des centres urbains tels que Lille, le chef-Iieu dont Sainghin n'est qu'à une dizaine de kilomètres, ou des bourgs manufacturiers comme Tourcoing ou Roubaix, un peu plus éloignés. Les liens de dépendance réciproque entre ville et campagne sont très étroits, les échanges nombreux, les produits de la terre approvisionnent les marchés urbains, tandis que les "chefs de manufacture" font travailler fileuses et tisserands des campagnes environnantes, appoint non négligeable pour les familles de manouvriers. Roubaix, où Pierre-Joseph vint s'installer comme censier en 1806, est un bourg semi-rural, qui se partage entre l'agriculture et l'industrie textile. Pierre-Joseph Pollet se destine à y perpétuer la tradition familiale, mais il n'échappera pas au milieu ambiant, aux nouveaux espoirs levés par les perspectives de l'industrie cotonnière notamment.

Voir le livre sur l'histoire de la Redoute ( Au fils du temps ).

 

Pierre et Pélagie ont eu Joseph Pierre POLLET dont :

Charles Joseph Désiré POLLET est né le 13 décembre 1834 à Roubaix, décédé en 1927, industriel filateur. Extrait du livre de Pierre POUCHAIN: " Les Maîtres du Nord" : Plus spectaculaire fut l'essor de la Redoute, fondée par les Pollet. Ceux-ci, comme tant d'autres industriels du Nord, venaient du monde rural. Paysans aisés dans le village de Sainghin-en-Mélantois (à une dizaine de kilomètres de Lille, mais à l'opposé de Roubaix), ils y avaient acquis une modeste notoriété (on y retrouve leur trace au XVIe siècle). Pierre-Joseph Pollet (1777-1822) épousant en 1805 Pélagie Delobel, de Roubaix, vint s'établir dans la ville de son épouse. Il s'y risqua à la distillation de grains, et en tira quelque profit. Roubaix était déjà travaillée par la fièvre manufacturière, et Pollet y céda bientôt, comme nombre d'autres cultivateurs; mais il choisit de s'établir à Tourcoing: la fille que sa femme avait eue d'un premier mariage avait installé, avec son époux, Louis Delattre, une filature et un tissage de coton. Pierre-Joseph disparut en 1822, trois ans après être devenu filateur de coton. C'est son fils, Joseph (1806-1879), qui devint le premier véritable maillon de la longue chaîne des Pollet industriels.

Le sort des entreprises des Pollet fut divers et complexe; il se modela sur le jeu des alliances et des partages au sein de la famille. Formé comme les frères Delattre par le frère de sa mère, Louis Delobel-Desurmont, négociant et filateur de coton, Joseph épousa en 1831 , une parente, Catherine Pollet. En 1832, les jeunes époux regagnèrent Roubaix, plus dynamique, plus sensible aux courants de la mode. Pélagie, la mère de Joseph, les y avait précédés, fondant avec les trois autres enfants de son second mariage un tissage, qui connut des fortunes diverses. Joseph y réussit mieux, dans la même activité, avant de se reconvertir à la filature de laine peignée, à laquelle ses descendants restèrent fidèles; il y gagna une solide fortune qui lui permit d'acquérir, dès 1845, à la fois l'ensemble industriel et la maison d'habitation.


Ses filles aînées épousèrent deux frères, François et Émile Masurel, qui faisaient à Tourcoing négoce de laine; l'entreprise se développa et les alliances matrimoniales consolidèrent le patrimoine. Les enfants de Joseph, associés dans le tissage familial, éprouvèrent, au début de la IIIe République, la nécessité de dédoubler la maison Pollet en deux sociétés: Charles et son cadet César ouvrirent une filature de laine, tandis que le même César et son jeune frère Joseph Pollet-Bossut continuaient les fabrications dans l'usine paternelle.

La filature, avec pour raison sociale Charles Pollet, connut une croissance rapide; ses bâtiments s'étendirent tout au long de la rue de la Redoute, du nom d'une ancienne construction militaire; ayant désintéressé César, Charles en devint seul propriétaire.

Il transmit ensuite l'entreprise à son fils Henri Pollet-Screpel (1861-1921) et à son petit-fils Charles (1885-1969) qui avait épousé Germaine Motte. Son second petit-fils, Henri Pollet-Six (1891-1967) et le troisième, Joseph Pollet-Derville (1895-1970) entrèrent progressivement dans l'affaire. Lui-même se retira dans le château, d'une architecture quelque peu exubérante, qu'il s'était fait construire dans la plaisante bourgade de Mouvaux. L'entreprise grandit encore, comme d'ailleurs l'usine parente de César Pollet; mais tandis que celle-ci assurait à la fois la filature, la retorderie et le tissage, la Maison Charles Pollet se cantonna dans la filature de laine.

C'est à la fin de 1922 que les trois frères Pollet, qui se partageaient la propriété de Charles Pollet et fils, décidèrent de se tourner vers la vente au détail de laine à tricoter. Rien ne les y prédisposait: leurs filés étaient, depuis des générations, destinés aux tissages, locaux ou extérieurs à Roubaix, et ils ne produisaient pas de fil à tricoter. Mais la nécessité rend ingénieux; ils disposaient, par suite d'une opération commerciale malheureuse, de stocks de laine qu'il leur fallait bien écouler. La vente à une clientèle féminine pouvait constituer un débouché; il suffirait de trouver un façonnier pour assurer le conditionnement du fil.

Ainsi naquit l'entreprise de vente par correspondance connue sous le nom de Filatures de La Redoute. Un marché existait: le travail féminin n'était pas encore généralisé; le coût de la vie qui s'élevait sans cesse pouvait inciter une partie des ménagères à confectionner elles-mêmes des ouvrages de tricot. Encore fallait-il faire connaître les produits de la Redoute. De sobres annonces dans les journaux locaux, puis nationaux, proposèrent ces laines à des prix d'autant plus attrayants que les transactions se nouaient par correspondance, en dehors de tout intermédiaire. Une savante diversification des qualités de laine, la parution d'albums de modèles de tricot, avivèrent l'intérêt. En 1925, La Redoute frappa un grand coup en éditant une revue mensuelle, qu'on nomma Pénélope en référence à la seule héroïne de la mythologie grecque qui se fût jamais consacrée aux ouvrages de dames. Pénélope vantait avec une discrète conviction les diverses marques de La Redoute.

Charles a épousé Marie Sophie DUTHOIT  le 20 juin 1859 à Roubaix, 59100, France. Marie est née le 13 mai 1839 à Roubaix, 59100, France. Elle est décédée en 1915. » http://jm.poutrain.free.fr/couhors/delobel/pafg17.htm#7490C

 Redoute-batiments

Cette firme est fondée en 1833 à Tourcoing dans le but de fabriquer des tissus genre anglais (draperie). Ces tissus, dénommés " meltons "étaient la spécialité de Leeds, Dewsbury, Batley. La Maison " Alphonse Pollet " eut le mérite d'implanter en France la fabrication de ces articles. D'embryon, cette usine acquit de une importance considérable comme en témoigne cette gravure qui magnifie la puissance de ces industriels…Située à la périphérie de Tourcoing,  l'usine peut se développer à l'horizontal. La lumière qui pénètre à l'intérieur est naturelle : toits en sheds ( un côté tuiles/un côté verres) la gravure est datée de la fin du XIXème siècle par la présence des camions hippomobiles. source : C.H.L

DATES CLÉS

« 1831-1832. La famille Pollet crée un tissage de coton, puis de laine, à Roubaix. 1922. 12octobre, les Filatures de La Redoute publient dans la presse une annonce de soldes de laine à tricoter. 1928. Lancement du premier catalogue entièrement dessiné. 1933. Apparition des premières photographies noir et blanc. 1956. La Redoute arrête progressivement ses activités industrielles pour se consacrer à la distribution. 1964. Introduction en Bourse. 1968. Ouverture, à Paris, du premier bureau de prises de commandes téléphoniques. 1975. Des Rendez-Vous Catalogue, reliés à Roubaix par ordinateur, ouvrent dans les grandes villes. 1984. «On vous livre en 48h ou on vous l'offre...» 1988. OPA amicale: le Printemps détient plus de 50% du capital de La Redoute. 1991. Rachat du vépéciste britannique Empire Stores. 1994. Fusion-absorption de Pinault-Printemps-Redoute. 1995. Livraison gratuite et garantie en 24h chrono. Création du premier catalogue Somewhere sur CD-Rom et du site Internet (http://www.redoute.fr). 1997. Rachat du vépéciste scandinave Ellos Gruppen. »

Marie Antoinette Pollet 1900 - Roubaix   mariée avec Maurice Prouvost 1896-1975, de la branche ainée (rameau Paul-Alexandre Prouvost).

Marguerite Pauline Justine Pollet 1891-1958, de César Pollet 1864-1952 et Marguerite Adélaïde Duthoit 1869

mariée le 19 avril 1911, Roubaix,avec Edmond Prouvost 1888 de la branche ainée.

ProuvostPolletEdmond&Marguerite_F_IM - Copie

Germaine Marie Joseph Prouvost 1877 – Roubaix, de Charles Jérôme Prouvost 1837-1906 et Marie Sophie Scrépel 1840-1908,  mariée le 22 avril 1896, Roubaix avec Maurice Pollet 1872, dont 11 enfants.

PolletProuvostMaurice&Germain_H_IM - Copie

 Jean-Jacques Pollet

Chevalier de la Légion d’Honneur

Commandeur des Palmes académiques

Agrégé d'allemand

Docteur d'Etat ès lettres

Auteur de « La Fiancée du diable » (1986).

Nommé recteur de l'académie de Nancy-Metz en avril 2009.

Il était depuis 2005 recteur et chancelier des universités de l'académie de Rouen. Il a été professeur d'allemand à l'université de Rouen, puis de Lille 3. Il a été président de l'université d'Artois de 2000 à 2005, puis conseiller d’établissements auprès de la Direction générale de l’enseignement supérieur (DGES).

Mariage de Barbara Prouvost, d’Albert Bruno Prouvost 1942-1987et Corinne Grimonprez 1943- avec Stéphane Pollet, des César Pollet.

Mariage d’Annie Pollet et Jacques de Fouchier, fils de Jacques de Fouchier, inspecteur des finances, président de la Banque de Paris et des Pays-Bas, petit fils de Louis-Charles de Fouchier, président de chambre à la cour des comptes en 1936, magistrat financier.

La lignée de Louis-François Pollet-Bayart

Quelques personnalités de cette branche (sans liens généalogiques) et alliances:

Louis François Pollet, né en 1753, Herseaux, décédé en 1797 (44 ans),  marié le 1er septembre 1778, Croix, avec Anne Marie Augustine Bayart, née le 8 janvier 1758, Croix, décédée le 2 janvier 1832, Herseaux (73 ans), dont

Henri Pollet, né en 1796, Herseaux (Be), décédé en 1861 (65 ans), bourgmestre d'Herseaux,  marié le 28 novembre 1832, Mouscron, Belgique, avec Sabine Bonte, née en 1811, Luingne, Hainaut, Belgique, décédée en 1882 (71 ans), dont

Augustine Pollet, née en 1840, décédée, mariée avec Denis Pollet, dont

Henri Pollet, né en 1865, marié  avec Léa Denayer.

Flore Pollet, mariée avec Allard Roelstraete.

Emile Pollet, né en 1840, marié avec Sabine Catry, décédée en 1882, dont

Emile Pollet, né le 8 mars 1869, Halluin , décédé le 3 mai 1909, Halluin  (40 ans),  marié  le 9 avril 1896 avec Mathilde Mulliez, née le 18 avril 1875, Roubaix,décédée en 1965 (90 ans).

Louis Pollet, né vers 1842, marié avec Clémentine Jonville, née en 1842, décédée, dont

Marie Pollet, mariée avec Auguste Lefrançois.

Ernest Pollet, né vers 1880,  marié  avec Thérèse Watine, née le 28 octobre 1878, Roubaix,décédée le 10 février 1956, Roubaix  (77 ans).

Henri Pollet,  marié  avec Marie Bonte.

Marie Pollet, mariée avec Jules Coulon.

Charles Pollet,  marié  avec Caroline Coulon.

Jules Pollet, né en 1850, décédé.

Les ainés :

Louis François Pollet-Bayart 1753-1797 dont :

Henri Pollet-Bonte 1796-1861 dont :

Emile Pollet-Catry 1840 dont :

Emile Pollet 1869-1909-Mulliez dont :

André Pollet-Degruson 1899 dont :

Dominique Pollet-Scrive dont :

Christophe Pollet-Delesalle dont :

|Henri Pollet 1996-

La lignée des Prosper Pollet-Ricourt:

Quelques personnalités de cette lignée(sans liens généalogiques) et alliances:

Prosper Pollet, né en 1758, décédé en 1811 (53 ans),  marié avec Aimée Ricourt, dont

Joseph Pollet, né en 1797, Seclin, décédé en 1882 (85 ans),  marié  avec Joséphine Dubus, née en 1812, Orchies, décédée en 1881 (69 ans), dont

Jules Ulric Pollet, né en 1837, décédé le 4 avril 1892, Monte Carlo (55 ans),  marié  avec Mathilde Scrépel, née en 1849, dont

Hem-Pollet-Marquise

Hem-Pollet-chateau-marquisehttp://pdrouffe.free.fr/

Pendant l'occupation en 1940, les allemands utilisent le château de la Lionderie comme mess pour les officiers. En 1942, ils entreposent dans les parcs des châteaux de la Marquise et de la Lionderie des munitions, des balles de fusil, des obus jusqu’aux torpilles-marines. C'était le dépôt de munitions le plus important au nord de la France. Au château de la Lionderie, un accident a eu lieu en 1941. En effectuant des manoeuvres, un camion, transportant des munitions, avait accroché le mur d'enceinte écrasant 2 jeunes enfants. A la fin de l'occupation, le samedi 2 septembre 1944, les allemands préviennent la population qu'ils vont faire sauter ensemble les dépôts de munition à 13h. Voir le rapport du Commissaire de police. Deux tentatives de sabotage permettent de couper le courant et évitent une déflagration générale. Suite à la parution d'un premier article de presse du Nord Eclair, M. Emile Gilleman écrit une lettre de témoignage pour rétablir les faits tels qu'ils se sont produits. Le même journal corrige le reportage dans le journal suivant. A 17 h, une mise à feu improvisée par l'armée allemande fait exploser 1/3 des munitions au château de la Lionderie et la moitié de celles du château de la Marquise. Les explosions dureront toute la nuit. Au château de la Marquise, le mardi 5 septembre 1944 à 11 h, une autre déflagration tue 5 personnes : Mr Meillassoux, Georges Ringot, Auguste Roelens (son fils André est blessé) et deux enfants de 7 et 8 ans non-hémois mais habitant à l'époque Bd Clémenceau.

Hem-marquise-Pollet   Hem-marquise-Pollet

Hem-Pollet      Pollet-marquis-dauray-de-st-pois

Mathilde Pollet, née le 20 février 1876, Roubaix, décédée en 1957, Paris (81 ans), mariée le 8 juin 1896, Hem (Nord-Pas-de-Calais), avec Eugène, marquis d'Auray de Saint-Pois (6e), né le 25 juin 1861, Châtillon-sur-Seine, décédé le 26 septembre 1946, Saint-Pois (85 ans).

blason-Auray-de-saint%20Pois

Marie Pollet, née en 1839, décédée le 23 avril 1893 (54 ans), mariée avec Henri Joire, né en 1833, décédé le 20 juillet 1882 (49 ans), dont

Jules Jean Joire, né le 3 avril 1865, Tourcoing, marié  en 1890, Tourcoing,  avec Lucy Marie Wattinne, née le 18 février 1871, Roubaix, décédée.

Georges Joire, né le 24 avril 1868, Tourcoing, marié  le 19 octobre 1892, Tourcoing,  avec Berthe Desurmont, née le 24 mai 1873, Tourcoing, décédée.

Henriette Joire, mariée avec Louis Scrépel.

Jeanne Joire, mariée avec Louis Scrépel.

Achille Pollet, né en 1843, décédé en 1891 (48 ans),  marié  avec Clémence Vernier, née en 1843, décédée en 1908 (65 ans), dont

Marie Louise Pollet, née le 31 juillet 1874, Lille,  décédée, mariée le 19 juin 1894, Lille,  avec Alfred Pierre Masse, né le 24 avril 1868, Lille,  décédé le 31 décembre 1929, Lille (61 ans).

Maurice Victor Pollet, né le 5 juin 1876, Lille,  décédé le 3 janvier 1932, Lille (55 ans),  marié le 2 avril 1902, Lille,  avec Geneviève Bernard, née le 14 septembre 1882, Lille,  décédée.

Bernard-Pollet

Les ainés de cette lignée :

Prosper Pollet-Ricourt 1758-1811 dont :

Joseph Pollet-Dubus 1797-1882 dont :

Achille Pollet-Vernier 1843-1891 dont :

Maurice Victor Pollet-Bernard 1876-1932 dont :

René Pollet-Tiberghien 1903-1972 dont :

Maurice Pollet-Debeney 1931- dont :

René-Gilles Pollet-Wadbled 1961- dont :

William Pollet 1989


 Geneviève Tiberghien, née le 29 mai 1908, Tourcoing (Nord), décédée le 18 décembre 1995  (à l'âge de 87 ans).

Mariée le 19 juin 1928, Tourcoing (Nord), avec René Pollet, né le 12 janvier 1903, Lille (Nord), décédé en 1972 (à l'âge de 69 ans), fils de  Maurice Victor Pollet 1876-1932 et  Geneviève Bernard 1882 Leur petit fils est Nicolas Beytout, né le 8 juin 1956 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), est un journaliste français.

Beytout-Nicolas

Il a été directeur de la rédaction des Echos entre 1996 et 2004, puis directeur de la rédaction du Figaro de 2004 à 2007. Il a été le PDG du Groupe Les Echos, le pôle média de LVMH, de fin 2007 à septembre 2011. Diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris, il a été journaliste à l’Économie, la Correspondance Économique, la Lettre des Échos, les Échos, dont il est nommé rédacteur en chef par Jacqueline Beytout, deuxième épouse de son grand-père paternel et propriétaire du titre à l'époque, puis directeur de la rédaction en 1996. Sa nomination par Serge Dassault en 2004 au même poste au Figaro provoque les critiques des syndicats de ce journal, qui craignent l'influence de ses propriétaires sur le contenu du journal.. Jusqu'en 2008, il intervenait, tous les dimanches à 18h30, au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, avec Jean-Michel Aphatie (RTL) et Pierre-Luc Séguillon (LCI). Il est aussi intervenu sur Europe 1, TF1, France Info. Il faisait partie des invités au Fouquet's le 6 mai 2007 au soir, pour fêter la victoire de Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle. Le 19 novembre 2007, Nicolas Beytout annonce au comité de rédaction du Figaro, qu'il va quitter ses fonctions de directeur de la rédaction pour rejoindre le Groupe LVMH en tant que directeur du pôle Médias du groupe (DI). Il est remplacé dans ses fonctions par Étienne Mougeotte jusque là directeur de la rédaction du Figaro Magazine.En septembre 2008, il rejoint la chaîne d'information en continu i>Télé pour animer Les points sur les i, un débat diffusé le samedi à 12 h 301. Avec Audrey Pulvar, il animera en septembre et le dimanche 17 heures politique, une émission politique, diffusée de 17 à 18 heures sur I-Télé. Le 29 septembre 2011, le groupe LVMH a annoncé le départ de Nicolas Beytout du poste de président directeur général du Groupe Les Echos et son remplacement par Francis Morel, ancien directeur général du Figaro.

Il est membre de la Commission Trilatérale, et a été invité à de multiples reprises (en 2001, 2003, 2004 et 2005) à la réunion très discrète du Groupe Bilderberg.

Il a aussi été membre du Comité national de l'Euro. Il est membre du Conseil d’Administration de la Fondation de France, du Comité scientifique de la Chaire de Régulation à l’Institut d’Études Politiques de Paris et du Comité d’Éthique du MEDEF2.

Nicolas Beytout est également membre du comité d'orientation de Reporters d'Espoirs, la première agence d'information spécialisée sur les initiatives et les solutions. Nicolas Beytout fait partie du conseil d'administration du musée d'Orsay depuis 2004.

La lignée des Jacques Pollet-Mouton:

Quelques personnalités de cette lignée (sans liens généalogiques) et alliances:

Jacques Pollet, né le 9 mai 1599, Tourcoing, marié  avec Marie Mouton, née vers 1600, Tourcoing, décédée, dont

Pierre Pollet, né le 19 mai 1629, marié avec Isabelle Scampe, dont

Jacques Pollet, né le 1er août 1649, Tourcoing,  marié  le 9 juillet 1671, Tourcoing,  avec Maria Magdalena Louage, née le 30 juin 1647, Tourcoing,  décédée le 30 mars 1716, Tourcoing (68 ans), dont

François Pollet, né le 14 juin 1672, Tourcoing,   marié  le 21 septembre 1696, Tourcoing,  avec Jeanne Françoise d'Halluin, baptisée le 22 octobre 1673, Tourcoing, décédée, dont

Jeanne Brigitte Pollet, née le 6 août 1697, Tourcoing,  décédée le 17  juin 1755, Tourcoing (57 ans), mariée le 10 septembre 1720 avec Georges Martin van Ackere, né, Gullegem, décédé le 22 août 1766, Tourcoing.

Jacques Philippe Pollet, né le 9 novembre 1702, Tourcoing, décédé le 21 décembre 1752, Tourcoing  (50 ans),  marié       le 24 février 1729, Lille (Ste-Catherine), avec Marie Anne Duriez, née le 9 février 1710, Lille,  décédée en 1743 (33 ans).

Marie Elisabeth Pollet, née le 15 novembre 1679, décédée le 29 janvier 1766 (86 ans), mariée le 30 avril 1702, Tourcoing,  avec Jean Flipo, né en 1652, décédé en 1746 (94 ans).

Anne Françoise Pollet, née le 4 octobre 1684, Tourcoing,  décédée le 12 avril 1769, Tourcoing (84 ans), mariée avec Laurent Yon, né le 8 novembre 1680, Tourcoing, décédé le 31 janvier 1746, Tourcoing  (65 ans), dont

Marie Françoise Yon, née le 4 décembre 1712, Tourcoing, décédée le 30 novembre 1792, Tourcoing  (79 ans), mariée le 23 mai 1746, Tourcoing, avec Jean Antoine Wattinne, né le 5 août 1689, Tourcoing, décédé le 29 mars 1759, Tourcoing  (69 ans).

Jacques Philippe Yon, né en 1722, marié  le 12 février 1748 avec Marguerite Jeanne Cateau.

Pierre Philippe Pollet, né le 23 janvier 1687, décédé le 7 mars 1743 (56 ans).

Marie Joseph Pollet, née le 20 novembre 1688, décédée le 30 avril 1765 (76 ans),  marié  avec Marie Pétronille Catteau, née vers 1630, décédée, dont

Pierre Francis Pollet, né le 18 janvier 1666, Tourcoing,  décédé avant 1706,  marié  le 20 avril 1689, Tourcoing,  avec Antoinette Dessauvage, née vers 1665, Tourcoing,  décédée le 2 janvier 1742, Tourcoing (peut-être 77 ans), dont

Pierre Philippe Pollet, né le 24 mai 1703, Tourcoing,  décédé le 13 février 1768, Tourcoing (64 ans), marié  le 16 juillet 1747, Bondues, avec Marie Agnès Duquesnoy, née le 21 janvier 1704, Bondues, décédée le 29 juillet 1749, Tourcoing (45 ans), dont

Pierre Philippe Pollet, né le 24 juin 1748, Tourcoing,  décédé le 5 décembre 1830, Tourcoing (82 ans),  marié  le 18 avril 1769, Tourcoing,  avec Marie Anne Galois, née le 3 août 1749, Tourcoing,  décédée le 11 décembre 1811, Tourcoing (62 ans).

 

Les ainés de cette lignée :

Jacques Pollet-Mouton 1599 dont :

Pierre Pollet-Scampe 1629 dont :

Jacques Pollet-Louage 1649 dont :

François Pollet-d’Halluin 1672 dont :

Jacques Philippe Pollet-Duriez 1702-1752 dont :

Louis François Pollet-Desmadril 1737-1791 dont :

Louis François Joseph Pollet-Desurmont 1769-1825 dont :

Charles I Edouard Pollet-Delobel 1803-1877 dont :

Charles II Edouard Félix Pollet-Caulliez 1849-1926 dont :

Georges Henri Pollet-Tiberghien 1879-1942 dont :

Charles III Pollet-Leplat 1908-1994 dont :

Charles IV Christophe Pollet-Tinel dont :

Charles V Frédéric Pollet

Demeure-Leroux-Pollet-Roubaix-1929

Demeure-Leroux-Pollet-Roubaix-1929

Demeure-Madame-E-Pollet-Tourcoing-1926

Demeure-Madame-E-Pollet-Tourcoing-1926

Image%20mortuaire%20Antoine%20Pollet-Leclercq  Image%20mortuaire%20Joseph%20Pollet-MotteImage%20mortuaire%20Marie%20Pollet-Motte   Image%20mortuaire%20Christian%20Pollet,%20fils%20de%20Pierre


Retour