Quelques illustrations de la lignée des

Roussel

Blason-Roussel

Flandres

Cette famille compte un bailli en 1476, un lieutenant en 1512 et dix échevins. Elle compte un président de la chambre consulaire de 1835 à 1862. Un maire de Roubaix de 1808 à 1821.

Huit Roussel reposent sous la pavement de saint christophe de Tourcoing ;

Une famille Roussel occupait la cense de la vigne. » Leuridan Vieilles seigneuries, vieilles censes, vieilles familles de Roubaix.

Dans le premier registre paroissial de Tourcoing en 1573.

En 1593, Jacques Roussel est tisserand dans le cartulaire des Poutrains.

 Philippe Roussel est échevin de Tourcoing dès 1682 (liste Lahousse) et, en 1703, lieutenant du bailli.

Dès 1725, très nombreux dans le palmarès du Collège de Tourcoing, sus les garphies Roussel et Rousselle.

 En 1735, Roussel est roi de la Confrérie Saint Georges. (Gildes Toouquennoises, p 25).

 1735-36, Joseph est lieutenant du bailli. GT, 33 et 34.

En 1746, Joseph Roussel, échevin est connétable de la Confrérie de Saint Georges. ; il est appelé à ce titre par le bailli au moment des troubles.

 Roussel et Rousselle sont nommés parmi les manufacturiers au XVIII° (Van den Driessche, p 179 et 180).

Mariage de Joseph Roussel, marchand à Tourcoing,  épouse Marie-Michèle Masurel, fille de Noël Masurel et d’Antoinette de Courchelle, fille de Pierre de Courchelle et Antoinette Prouvost.

1823-1830 : Roussel de Livry, conseiller, puis de 1837 à 1848.

La lignée :

Blason-Roussel

Guillaume Roussel 1450-1496

Bailli de Roubaix en 1476 &

Catherine Oudart 1450

|

Guillaume Roussel 1470-1525

Lieutenant de Roubaix en 1512 &1495

Jeanne de La Motte ca 1475-1531

|

Jacques Roussel 1500-ca 1564

Censier de la Vigne à Roubaix, échevin de Roubaix,

propriétaire du Manoir de l'Echiquier à Roubaix &1525

Péronne Pollet 1500-1564

|

Gilles Roussel 1530-1580

Censier de la Vigne à Roubaix de 1570 à 1580 &

Péronne du Courouble 1535-1580

|

Arthus Roussel 1570-1623

Maître brasseur, échevin de Roubaix &1602

Jehanne de Lespaul 1580-1623,

Fille de Pierre, Maître de manufacture textile, échevin de Roubaix.

Blason-de-Lespaul

|

Jacques Roussel,

Sieur du Trichon 1615-1673 &1645

Elisabeth Le Comte 1619-1673

|

Jacques Roussel 1656 &1680

Marie Jeanne Castel ca 1660

|

Jacques Roussel 1681-1750 &1704

Marguerite Jeanne Destombes

|

Jacques François Roussel 1705-1769 &1740

Marie Anne Dervaux +/1781

|

Gabriel Joseph Roussel 1756-1787 &1781

Victorine Destombes 1757-1857

|

Gabriel Roussel 1786-1862 &1814

Clétine Amélie Dazin 1793-1875

|

François Roussel 1819-1903 &1847

Florine Destombes 1826-1857

|

Edouard I  Pierre Gabriel Roussel 1852-1911

Edouard Pierre Gabriel Roussel

Maire adjoint de Roubaix, conseiller général

&

Jeanne Clétine Lecomte 1866

|

Edouard II Emile Roussel 1890-1965

Industriel, sénateur du Nord

edouard_emile.1.roussel

Eugène Motte et François Roussel. Eugène Mathon, Florent Carissimo et Albert Prouvost. Edouard Roussel, Félix Chatteleyn et Gilbert Sayet.

L'Exposition Internationale du Nord de la France s'est déroulée

à Roubaix du 30 avril au 6 novembre 1911.

Eugène Motte et François Roussel. Eugène Mathon, Florent Carissimo

et Albert Prouvost. Edouard Roussel, Félix Chatteleyn et Gilbert Sayet.

 

&

Adrienne Motte 1903-1998

Fille d’Eugène Motte 1860-1932, maire de Roubaix, et Julie Duthoit 1865-1950

|

Edouard III Roussel &

Claudine Pollet

|

Edouard IV Roussel &

Catherine Lambaere

|

Edouard V Roussel 1986

Hotel-Roussel-Roubaix 

Hôtel Roussel près du parc Barbieux à Roubaix. 

Quelques personnalités de cette branche (sans liens généalogiques) et alliances:

Marie Jeanne Roussel, née le 29 juin 1699, Roubaix (Nord), décédée après 1743, Roubaix (Nord), mariée le 23 novembre 1718, Roubaix (Nord), avec Liévin Defrenne, né le 25 novembre 1686, Néchin (Hainaut, Belgique), décédé le 17 janvier 1743, Roubaix (Nord) (à l'âge de 56 ans), négociant, fabricant de tapisseries des Flandres en haute lisse.

Jeanne Roussel, mariée avec Raymond Masurel, né en 1890, décédé, industriel.

Ernest Roussel, marié avec Chantal d'Halluin, petite fille d’Amédée III Prouvost, le poète,  1877-1909

et  Céline Lorthiois 1880-1938.

Charles Roussel-Defontaines, conseiller en 1852, maire de Tourcoing de 1857 à 1879 ; il habitait la place qui porte aujourd’hui son nom ; sa clairvoyance prépara Tourcoing à devenir une grande ville.

 Son petit fils, Albert Roussel (1869-1937) est un des grands compositeurs de musique :

Roussel-Albert

Membre d'une famille de la bourgeoisie industrielle tourquennoise, dans laquelle on compte plusieurs artistes amateurs de bon niveau, Albert Roussel fit ses études secondaires à l'Institution libre du Sacré-Cœur de Tourcoing. Orphelin à l'âge de sept ans, il est recueilli par son grand-père, maire de la cité, puis par sa tante maternelle. La lecture des romans de Jules Verne le décide à devenir marin. Il intègre donc le collège Stanislas de Paris, où l'organiste Jules Stolz lui fait découvrir Bach, Beethoven et Mozart.

Après avoir servi quelques années dans la marine (il avait été admis à l'École navale en 1887), il décida en 1894 de se consacrer entièrement à la musique. Julien Koszul, grand père d'Henri Dutilleux, lui donna des leçons d'harmonie à Roubaix et l'encouragea à se rendre à Paris pour étudier avec Eugène Gigout. Il s'inscrivit en 1898 à la Schola Cantorum. Lui-même y enseigna le contrepoint entre 1902 et 1914, comptant parmi ses élèves Guy de Lioncourt, Jean Henry, Lucien Lambotte, Marcel Orban, Paul Le Flem, Roland-Manuel, Stan Golestan, Ladislas de Rohozinski, Erik Satie, Edgard Varèse. Après la guerre il continue d'enseigner en privé; viennent solliciter ses conseils : Bohuslav Martinů, Emile Goué, Jaroslav Kricka, Hans Krasa, Julia Reisserova, Josef Páleníček, Piotr Perkowski, Pedro Petridis, Conrad Beck, Cesare Brero, Luigi Cortese, Jean Martinon, Jacques Leguerney, Joseph Vals, Jorgen Jersild, Knudage Riisagger, Suzanne Rokseth, Alexandre Voormolen, etc. Son influence sur les jeunes musiciens de l'entre-deux guerres qui le considéraient comme un chef de file est capitale.

Bien qu'influencé au début de sa carrière par Debussy et Vincent d'Indy, Roussel fit preuve assez vite d'une grande originalité. Sa musique se distingue par le raffinement de l'harmonie, les audaces rythmiques et la richesse du coloris. Il a laissé entre autres des mélodies, de la musique de chambre, diverses pièces pour piano, deux concertos (pour piano et pour violoncelle), quatre symphonies (la troisième, en sol mineur, est considérée comme l'un des chefs-d'œuvre du genre), les ballets Le Festin de l'araignée, Bacchus et Ariane et Aeneas. L'opéra-ballet Padmâvatî et le triptyque symphonique avec solistes et chœur Évocations furent inspirés par son voyage de noces aux Indes.

Roussel mourut à Royan des suites d'un malaise cardiaque. Il est enterré dans le petit cimetière de Varengeville-sur-Mer, près de Dieppe, en Seine-Maritime. Il vécut au n° 2 du Square Gabriel Fauré dans le 17e arrondissement de Paris de 1929 à sa mort.

Œuvres

Buste d'Albert Roussel exposé à la salle Cortot à Paris

Liste établie d'après le catalogue de Damien Top, Centre international Albert-Roussel.

Musique religieuse

    Ave Maria pour violon, alto, violoncelle et orgue (1892)

    Marche Nuptiale pour orgue (1893)

    Motets

    Psaume LXXX op. 37 pour ténor, chœur et orchestre (1928)

Musique profane

Musique instrumentale

    Guitare :

    Ségovia op. 29 (1925)

    Harpe :

    Impromptu op. 21 (1919)

    Orgue :

    Allegro symphonique (1899)

    Prélude et fughetta op. 41 (1929)

    Piano :

    Badinage

    Valse lente (1895)

    Fugue (ca 1898)

    Des heures passent… op. 1 (1898)

    Conte à la poupée (1904)

    Petit canon perpétuel (1912)

    Rustiques op. 5 (1904-1906)

    Suite op. 14 (1909-1910)

    Sonatine op. 16 (1912)

    Doute (1919)

    L'Accueil des muses (1920)

    Prélude et fugue op. 46 (1932-1934)

    Trois pièces op. 49 (1933)

Musique de chambre

    Fantaisie pour violon et piano (1892)

    Sonate pour violon et piano (ca 1901)

    Quintette pour quatuor à cordes et cor (ca 1901)

    Largo pour violoncelle et piano (?)

    Trio en mi b majeur op. 2 pour violon, violoncelle et piano (1902)

    Trois pièces brèves pour violoncelle et piano (1904)

    Divertissement op. 6 pour flûte, hautbois, clarinette, basson, cor et piano (1906)

    Sonate n° 1 op. 11 pour piano et violon (1907-1908)

    Deux poèmes de Ronsard op. 26 pour flûte et soprano (1924)

    Joueurs de flûte op. 27 pour flûte et piano (1924)

    Sonate n° 2 op. 28 pour piano et violon (1924)

    Sérénade op. 30 pour flûte, violon, alto, violoncelle et harpe (1925)

    Duo pour basson et contrebasse ou violoncelle (1925)

    Trio op 40 pour flûte, alto et violoncelle (1929)

    Quatuor à cordes op. 45 (1931-1932)

    Pièce pour piccolo (pipeau) et piano (1934)

    Andante et Scherzo op. 51 pour flûte et piano (1934)

    Trio op. 58 pour violon, alto et violoncelle (1937)

    Elpénor op. 59 pour flûte et quatuor à cordes (1937)

    Trio pour hautbois, clarinette et basson (inachevé, 1937)

Musique symphonique

    Résurrection op. 4 (1903)

    Vendanges

    Symphonie n° 1 "Le Poème de la forêt" op. 7 (1904-1906)

    Évocations op. 15 pour ténor, baryton, contralto, chœur mixte et orchestre (1910-1911)

    Pour une fête de printemps op. 22 (1920)

    Symphonie n° 2 op. 23 (1919-1921),

    Suite en fa op. 33 (1926)

    Concert op. 34 pour petit orchestre (1926-1927)

    Petite Suite op. 39 (1929)

    Symphonie n° 3 op. 42 (1929-1930)

    Sinfonietta op. 52 (1934)

    Symphonie n° 4 op.53 (1934)

    Rapsodie flamande op. 56 (1936)

Musique concertante

    Concerto pour piano et orchestre op. 36 (1927)

    Concertino pour violoncelle et orchestre op. 57 (1936)

Œuvres pour orchestre d'harmonie

    Fanfare pour un sacre païen (1921)

    A Glorious Day op. 48 (1932)

Œuvres lyriques

    Mélodies avec piano :

    La Chanson de l'archer

    Les Rêves

    L'attente

    Tristesse au jardin

    Quatre Poèmes op. 3 (1903) : Le Départ, Vœu, Le Jardin mouillé, Madrigal lyrique

    Quatre Poèmes op. 8 (1907) : Adieux, Invocation, Nuit d'automne, Odelette

    Flammes op. 10 (1908)

    Deux Poèmes chinois op. 12 (1907-1908) : Ode à un jeune gentilhomme, Amoureux séparés

    Deux mélodies op. 19 (1918) : Light, A Farewell

    Deux mélodies op. 20 (1919) : Le Bachelier de Salamanque, Sarabande

    Odes anacréontiques op. 31 (1926) : Sur lui-même, Qu'il faut boire, Sur une jeune fille

    Odes anacréontiques op. 32 (1926) : Sur lui-même, Sur une jeune fille, Sur un songe

    Deux poèmes chinois op. 35 (1927) : Des fleurs font une broderie, Réponse d'une épouse sage

    Vocalise n° 1 (1927)

    O bon vin, où as-tu crû? (1928)

    Vocalise n° 2 (1928)

    Jazz dans la nuit op. 38 (1928)

    A Flower given ro my daughter op. 44 (1931)

    Deux Idylles op. 44 (1931) : Le Kérioklepte, Pan aimait Ekhô

    Deux poèmes chinois op. 47 (1932) : Favorite abandonnée, Vois, de belles filles

    Deux mélodies op. 50 (1933-1934) : L'Heure du retour, Cœur en péril

    Deux mélodies op. 55 (1935) : Vieilles cartes, vieilles mains, Si quelquefois tu pleures

    Mélodies avec flûte :

    Deux poèmes de Ronsard op. 26 (1924) : Rossignol, mon mignon, Ciel, aer et vens

    Mélodie avec violon et piano :

    Barcarolle (1895)

    Duo a cappella :

    Duo pour ténor et baryton

    Duo avec piano :

    Les filles d'Arles, duo pour soprano et mezzo

    Chœurs a cappella :

    Deux madrigaux (1897) : La cloche lentement tinte sur la colline, Ne pouvant vous donner ni sceptre ni couronne

    Madrigal aux muses op. 25 (1923)

    Le Bardit des Francs (1926)

    Voix et orchestre :

    La Menace op. 9 (1908)

Musique de scène

    Le Marchand de sable qui passe op. 13 (1908)

    Prélude du deuxième acte de Quatorze Juillet, drame de Romain Rolland (1936)

Ballets

    La Danse de l'oiseau sacré (1909)

    Le Festin de l'araignée, ballet-pantomime op. 17 (1912-1913)

    Sarabande du ballet collectif L'éventail de Jeanne (1927)

    Bacchus et Ariane op. 43 (1930)

    Aeneas op. 54 (1935)

Opéras

    Némissa (inachevé, 1892)

    Le Roi Tobol (inachevé)

    Padmâvatî, opéra-ballet op. 18 (1913-1918)

    La Naissance de la lyre op. 24 (1922-1923)

    Le Testament de la tante Caroline (1932-1933)

    Le Téméraire (inachevé)

Divers

    Le Centre international Albert-Roussel organise des manifestations permettant la promotion du compositeur.

    Le Festival international Albert-Roussel est consacré chaque année principalement à la musique française du XXe siècle.

Bibliographie

    Louis Vuillemin, Albert Roussel et son œuvre, Paris, Durand, 1924.

    Arthur Hoérée, Albert Roussel, Paris, Rieder, 1938.

    Catalogue de l'œuvre d'Albert Roussel, Paris & Bruxelles, Editor, 1947 (catalogue établi par Joseph Weterings avec le concours de Blanche Roussel, la veuve du compositeur).

    Robert Bernard, Albert Roussel : sa vie, son œuvre, Paris, La Colombe, 1947.

    Norman Demuth, Albert Roussel : a study, Londres, United Music Publishers, 1947.

    Marc Pincherle, Albert Roussel, Genève, Kister, 1957.

    Basil Deane, Albert Roussel, Londres, Barrie & Rockliff, 1961.

    Angelico Surchamp, Albert Roussel : l'homme et son œuvre, Paris, Seghers, 1967.

    Robert Follet, Albert Roussel : a bio-bibliography, New York, Greenwood Press, 1988.

    Albert Roussel : musique et esthétique : actes du Colloque international Albert Roussel (1869-1937), textes réunis et édités par Manfred Kelkel, Paris, Vrin, 1989 (colloque tenu à Lyon et Saint-Étienne en novembre 1987).

    Damien Top, Albert Roussel (1869-1937) : un marin musicien, Paris, Séguier, 2000.

 
Descendants de Gérard Roussel

Jusqu'à la 11e génération. Base Roglo

Gérard Roussel, né en 1460.
Marié avec ? ?, dont

·        Angélique Roussel, née le 3 janvier 1812, St André (59), décédée le 30 mai 1879, St André (59) (à l'âge de 67 ans).
Mariée le 30 avril 1834, St André-lez-Lille, avec Louis Lesaffre, né le 26 août 1802, St André (59), décédé le 13 janvier 1869, St André (59) (à l'âge de 66 ans), industriel, fabricant d'huile, maire de Saint-André (1856-1869), créateur avec Louis Bonduelle de Lesaffre et Bonduelle, ...

·        Louis Roussel, né en 1814, décédé en 1903 (à l'âge de 89 ans).
Marié en 1839 avec Sophie Delannoy, née en 1822, décédée en 1896 (à l'âge de 74 ans), dont

o   Sophie Roussel, née en 1840, décédée en 1931 (à l'âge de 91 ans).
Mariée avec Achille Peucelle, né en 1835, décédé en 1920 (à l'âge de 85 ans).

o   Charles Roussel, né le 13 juin 1846, Prémesques (59), décédé le 9 avril 1916, Tours (à l'âge de 69 ans), notaire à Lille.
Marié le 24 janvier 1874 avec Lucy Scrive, née le 20 juin 1853, Lille, décédée vers 1950 (à l'âge de peut-être 97 ans).

o   Marie Clémence Roussel.

·        Achille-Antoine Roussel, né le 20 juin 1801, Lille (59), décédé le 27 mars 1874, Tourcoing (59) (à l'âge de 72 ans), fabricant de tapis et de tentures.
Marié le 13 janvier 1830, Tourcoing (59), avec Pauline Caulliez, née le 13 juillet 1807, Tourcoing (59), décédée le 14 mars 1876 (à l'âge de 68 ans), dont

o   Marie Roussel, née le 23 octobre 1830, Tourcoing (59), décédée.
Mariée le 3 octobre 1853, Tourcoing, avec Jules Wattel, né le 4 janvier 1828, Roubaix (59), décédé.

o   Jules Roussel, né le 29 août 1832, Tourcoing, décédé.

o   Alice Léonie Marie Roussel, née le 17 juin 1834, Tourcoing, décédée le 15 avril 1932, Paris (à l'âge de 97 ans).
Mariée le 28 juin 1877, Paris, avec Eugène François Joseph Baratte, né le 8 mars 1825, Templeuve (59), décédé le 13 avril 1893, Paris (à l'âge de 68 ans), notaire, Maire de Templeuve de 1858 à 1888.

o   Antoine Roussel, né le 11 janvier 1840, Tourcoing (59), décédé le 17 janvier 1902, Tourcoing (59) (à l'âge de 62 ans), négociant en laines.
Marié le 3 octobre 1868, Tourcoing (59), avec Léonie Lorthiois, née le 16 septembre 1845, Tourcoing (59), décédée le 30 mai 1927, Tourcoing (59) (à l'âge de 81 ans).

o   Albert Roussel, né le 4 décembre 1841, Tourcoing (59), décédé le 2 décembre 1870, de tuberculose à Pau (64) (à l'âge de 28 ans), négociant.
Marié le 9 juin 1868, Tourcoing, avec Louise Roussel, née le 16 juillet 1847, Tourcoing (59), décédée le 3 août 1877, Allevard (38) (à l'âge de 30 ans).

o   Pauline Joséphine Marie Roussel, née le 30 septembre 1843, Tourcoing, décédée le 27 janvier 1922, Paris (à l'âge de 78 ans).
Mariée le 28 novembre 1868 avec Jules Aristide Boyveau, né le 24 janvier 1832, baptisé le 18 mars 1832, St Germain L'auxerrois.

o   Léopoldine Roussel, née le 25 janvier 1846, Tourcoing, décédée.

o   Léonie Roussel, née le 19 octobre 1849, Tourcoing, décédée.

·        Jules Roussel, né le 1er avril 1805, Lille, Nord, décédé le 5 octobre 1832, Tourcoing, Nord (à l'âge de 27 ans).
Marié le 9 février 1832, Ostende, avec Florentine Muscar, née le 25 juillet 1809, Oostende, décédée le 18 avril 1879, Bruges (BEL) (à l'âge de 69 ans), dont

o   Julie Joséphine Roussel, née le 21 mars 1833, Lille, Nord, décédée le 22 novembre 1873, Paris (à l'âge de 40 ans).
Mariée le 1er mai 1854, Bruges, avec Eugène François Joseph Baratte, né le 8 mars 1825, Templeuve (59), décédé le 13 avril 1893, Paris (à l'âge de 68 ans), notaire, Maire de Templeuve de 1858 à 1888.

·        Léonie Céléstine Joséphine Roussel, née vers 1806, décédée en 1880 (à l'âge de peut-être 74 ans).
Mariée avec Ambroise Aristide Boyveau, né vers 1799, Paris, 75000, décédé le 18 janvier 1880, 13 Rue St Seine, Paris (à l'âge de peut-être 81 ans), fabricant de produits chimiques, ...

Marié avant 1666 avec Marie Magdeleine Six, née vers 1640, Frelinghien, décédée le 26 août 1686, Frelinghien (à l'âge de peut-être 46 ans), dont

Retour