Quelques illustrations de la lignée des
Trubert de Boisfontaine

 Suite à des recherches dans le fonds du Tabellion, "l’origine de cette famille m’est inconnue pour l’instant.

Pierre TRUBERT apparaît à Lille le 15 juillet 1676 dans son CM (ADN – 2 E 3 /2742 – 32) ; il y est dit Homme d’affaires chez Mr le Lieutenant du Roy à Lille, fils de feu Pierre et de Nicolle BADELT (orthographe incertaine) ; Lille est française depuis 1667 et il est peut-être venu comme Vauban et d’ARTAGNAN à la suite de Louis XIV.

Il épouse Jeanne de LESPAUL, demeurant à Lille, fille de feu Jean et de Marie FLAMENG ; son grand’père, Jacques de LESPAUL, marchand à Roubaix y est cité ainsi que Pierre de LESPAUL, son oncle, marchand et bourgeois de Lille.

Aucun acte consulté dans le Tabellion de Lille ne donne d’indice sur l’origine de Pierre TRUBERT.

Il est décédé sans avoir fait enregistrer d’armoiries dans l’Armorial de Flandre de 1694.

Pierre TRUBERT dit BOISFONTAINE forme 2 sociétés : la première avec 2 associés pour la fourniture des matelas et autres ameublements nécessaires à la Garnison de Lille, dissoute en 1684 et reprise par un associé pour les 6 années restant avec notamment la fourniture de 250 lits de la Garnison de la Ville de Béthune (pour laquelle il passera un marché par acte du 26/6/1685 et une convention par acte du 22/4/1686) – l’autre dans laquelle il dit seigneur de Boisfontaine et entrepreneur de la fourniture des fourrages de la Garnison de la Ville d’Ypres,  avec aussi 2 autres associés, est aussi dissoute en 1684 et il reprend les parts des 4 autres associés ; en 1695 il est dit ci-devant entrepreneur des fourrages de Lille, Douai, Orchies et autres lieux.

Le 2 août 1696, 2 jours avant son décès,  il est dit Conseiller du Roi et receveur héréditaire du Bureau des Traites  de la Ville de Lille et ratifie les dispositions testamentaires faites avec sa femme (décédée le 13/4/1696) et nomme Jean DESTOMBES-DE LESPAUL tuteur de ses enfants mineurs avec François TACQUET, son gendre (ADN – 2 E 3 /3782/96).

Leurs enfants sont connus sous le nom de TRUBERT de BOISFONTAINE

Leur fils, célibataire, se prénommera aussi Pierre et sera notamment receveur de la Régie des Fermes et Impôts de la Châtellenie de Lille (1729, 1738, 1740) ; son testament du 12/7/1746 (ADN 2 E 3 / 1243 – 10) prévoit le partage de ses biens meubles et rentes héritières entre 4 petits-neveux TACQUET et DESRUELLES – il est alors ancien Receveur et habite rue Notre-Dame, paroisse Saint-Maurice) ; dans précédent testament du 3/7/1743 (ADN 2 e 3 / 685 – 161), 5 petits-neveux sont cités avec Elisabeth TRUBERT de BOISFONTAINE, demeurant au château de Moustier, avec son conjoint Philippe Emmanuel, comte du BUS, seigneur de Moustier, etc… ; un inventaire est fait les 6 et 7/8/1746 (ADN – 2 E 3 / 4042 – 49) par 2 curateurs commis judiciairement à son hérédité vacante, en présence de sa servante et 2 témoins. Dans le testament de 1746 ils est dit que son père était Conseiller du Roy et Receveur des Fermes générales de Sa Majesté au Bureau de Lille, conformément à l’Edit de décembre 1694.

Où faut-il chercher ? mystère pour le moment !

Pierre TRUBERT de BOISFONTAINE était Conseiller du Roi comme titulaire d’un Office devenu une charge héréditaire. Il y a peut-être une possibilité de recherches aux ANF ?

Boisfontaine était-il un fief ou un lieudit ? où ?

Philippe Emmanuel du BUS était né à Moustier (Hainaut ou diocèse de Cambrai) où sa 2ième femme Elisabeth TRUBERT est décédée sans postérité (pas de postérité de son 1er mariage, mais il s’est remarié avec Marie Catherine DELHAYE – quid de sa Succession ?

Dans le contrat de mariage du BUS en 1736 Elisabeth est dite dame de la Vigne mais où ? Ce n’est pas la seigneurie de la Vigne à Bondues ; le nom TRUBERT n’est pas repris dans la Table de la Statistique Féodale de Leuridan où se trouvent plusieurs seigneuries de la Vigne (le Vigne, le Vingne à Bondues, Erquinghem sur la Lys, Hem, Linselles, Loos, Prémesques, Roubaix, Tourcoing, Wattrelos…

De nombreux fiefs petits ou importants portaient ce nom ; Leuridan est loin d’avoir donné la liste de tous les possesseurs : les archives manquent… surtout lorsqu’il s’agit d’un arrière-fief… dans nos régions un roturier pouvait être propriétaire d’un fief… la taille d’un fief est très variable et il n’y a pas de commune mesure entre un petit arrière-fief et une terre à clocher… beaucoup de propriétaires n’utilisaient pas de titre (seigneur ou dame) dans les actes officiels car leurs fiefs étaient surtout des sources de placements (c’est le cas de Marie Joseph VANDAME, dame de l’Hermitage à Linselles, descendante d’une longue lignée de censier de la Bréderie ou du Haut-Ballot à Wambrechies et sœur de J-Bte VANDAME-CORMAN qui s’établit brasseur à Lille et est à l’origine des VANDAME connus jusqu’à nos jours, des VANDERHAGHEN, RICHEBE, CORMAN, VILLETTE, WATTINNE, etc… » Philippe Rammert-Mignot

Au sujet de la famille du Bus et de Moustier, cet ouvrage : "Jean Connart, Histoire de Moustier, village de la châtellenie d'Ath : ancien fief des familles de Moustier,
de la Hamaide, de Ligne, de Lalaing, de Croy, de Harchies, de Pollhoye, du Bus et du Sart de Bouland", date inconnue.

Moustier-chateau.jpg
En 1644, Jacques de Pollehoye, époux de Marie du Bus, relève les fiefs dont les de Harchies étaient les détenteurs.
Pays-Bas autrichiens (1713-1795)
Les premiers registres paroissiaux sont rédigés entre 1694 et 1723 par le curé de Moustier, Paul Haillez.
Durant la guerre de Succession d'Autriche, la région traverse une période trouble (dévastations...), particulièrement entre 1744 et 1748.
Le comte Philippe Emmanuel du Bus (seigneur de Moustier) meurt le 19 septembre 1750.
Le 14 mars 1751, Balthazar Joseph Martin, comte puis marquis du Bus, épouse Françoise Catherine du Sart de Bouland.
 Ce sont les derniers seigneurs de Moustier. Balthazar Joseph Martin du Bus meurt le 26 septembre 1753.
En 1758, un plan du village est établi par J.B. Lebeau. Ce plan servira lors du procès entre les gens de loy de Moustier
et l'abbaye d'Anchin concernant la nécessité ou pas d'avoir un vicaire.
Lors du "procès des dîmes", en 1774, l'abbaye d'Anchin est déboutée par le Conseil souverain de Hainaut.
Période française (1795-1815)
De 1792 à 1814, la région est intégrée à la France. En 1787, les fermes appartenant à l'abbaye d'Anchin (fermes du Carmois et de Dameries les Moines) sont vendues comme bien national. » http://fr.wikipedia.org/wiki/Moustier_(Hainaut)).

Pierre III Prouvost, né en 1675, épousa, à Saint Maurice de Lille,

le 5 septembre 1712 sa cousine du deux au troisième degré, Marie Claire Trubert de Boisfontaines 
(1687-1715 décédée 23 ans neuf mois après avoir reçu les Saints Sacrements, inhumée dans la grande nef de l'église Saint Pierre de Lille) , fille de Pierre, receveur héréditaire de la douane et de Jeanne de Lespaul, après en avoir obtenu dispense en la cour de Rome.

Eglise-Saint-pierre-de-lilleegl-st-maurice-lille
église Saint Pierre de Lille                                                                     Saint Maurice

il rédigea en 1748 la première généalogie de la famille Prouvost:« Voila la description des descendants des Prouvost et de ceux qui se sont alliez jusques a la fin de cette année mille sept cens quarante huit. Et on peut dire sans vanité, que lesdits du surnom Prouvost, ont toujours vécu en gens de biens, d’honneurs et de bonne réputation en la foi catholique apostolique et romaine et les plus notables des villages qu’ils ont habitez " il vivait à Lille, rue du Nouveau Siècle; sa belle-sœur  Elisabeth-Julie Trubert de Boisfontaine, dame de La Vigne, épousa Philippe Emmanuel du Bus, comte du Bus, seigneur de Moustier, Ogimont et d'Acquignies ; les deux autres furent religieuses à Argenteuil.

egl-st-andre-lillerue-du-nouveau-siecle-pierre-prouvost
                                            église Saint André                           Rue du Nouveau Siècle

« Marie Claire Béatrice de Boisfontaine,  fille de Pierre et de déffuncte Jeanne de Lespaul, épousa le 5 septembre 1712, en l’église Saint Maurice de Lille, Pierre Prouvost, fils de Pierre et de Marguerite de Lespaul, son cousin du deux au troisième degré, après en avoir obtenu dispense en la Cour de Rome. Elle décéda le 23 août 1715, après avoir reçu les Saints Sacrements. Son corps a été inhumé en l’église Saint Pierre dans la grand nef, proche de la pierre du Sieur Gilles Le Roy, greffier civil de la ville de Lille, sur la gauche et l’Obit a été célébré le 29 du même mois ; elle était agée de 23 ans neuf mois. Requiescant in pace, Amen. » Extraits de la généalogie Prouvost écrite par son mari Pierre Prouvost en 1748.

Dans son ouvrage sur le poète Amédée Prouvost : « Au foyer, un jour ne se passait pour ainsi dire sans qu’on y apprit par cœur une ou deux maximes des livres saints et ces éternelles lois sociales étaient la matière d’un enseignement domestique positif et solide. On travaillait beaucoup, on lisait peu et c’était surtout dans les livres saints que l’on puisait les vérités maîtresses. »

« Les époux valent les époux : elles sont la main qui se tend vers les pauvres et qui répand l’aumône »

 

Pierre Trubert, seigneur de Bois Fontaine, né vers 1650, décédé le 4 août 1696 (peut-être 46 ans), receveur héréditaire de la Douane de Lille. marié   le 26 juillet 1676, Lille, Nord, avec Jehanne de Lespaul, née le 26 mars 1654, Roubaix, Nord, décédée le 13 avril 1696, Roubaix, Nord (42 ans), dont  Marie Claire Béatrix Trubert de Bois Fontaine, née en 1687, décédée le 23 août 1715, Lille (Saint Pierre), Nord, inhumée, grande nef de l'Eglise Saint Pierre, Lille, Nord (28 ans).       mariée  le 5 septembre 1712, Lille (Saint-Maurice), Nord, avec Pierre Prouvost, baptisé le 6 janvier 1675, Wasquehal, Nord, décédé en 1749 (peut-être 74 ans), auteur d'une généalogie de la famille Prouvost, dont    o Marie Françoise Prouvost, née le 19 septembre 1713, baptisée le 19 septembre 1713, décédée le 27 août 1742 (28 ans).     mariée  le 9 décembre 1737, église Saint André, Lille , avec Pierre Desruelles, décédé le 4 mai 1741, dont   + Pierre Desruelles, né le 16 novembre 1738, Lille , baptisé le 16 novembre 1738, église Saint Etienne, Lille , décédé le 29 avril 1747 (8 ans).   + Marie-Catherine Desruelles, née le 3 décembre 1739, Lille , baptisée le 3 décembre 1738, église Saint Etienne, Lille .  o Pierre Claire Julie Prouvost, née le 19 novembre 1714, baptisée le 19 novembre 1714, Lille (Saint Pierre), Nord, décédée le 18 avril 1741, Lille (Saint André), Nord, inhumée, grande nef de l'Eglise Saint André, Lille, Nord (26 ans).

  Elisabeth Trubert de Bois Fontaine, dame de La Vigne, mariée le 31 août 1736, Lille, Nord, avec Philippe Emmanuel, comte du Bus, seigneur de Moustier, Ogimont et d'Acquignies. (Roglo)  


Retour