Quelques illustrations de la lignée des

Wallaert

Originaires de la région de Courtrai en Belgique, les membres de la famille Wallaert (prononcer [walaʀ]) furent des pionniers de l'industrie du lin et du coton à Lille.

Sous la Restauration, Auguste Wallaert-Mille (1798-1865) fonda une première filature de coton. Puis, associé à son frère Achille Wallaert-Crépy (1801-1872), il crée en 1842 une filature de lin, et, en 1844, une autre filature de lin et d'étoupe : ce fut le début de la société Wallaert Frères (WF), promise à un bel avenir1. Son œuvre fut poursuivie par son fils Auguste-César Wallaert-Descamps (1830-1899) qui, associé en 1862 à son père et à son oncle, fonda un tissage de toiles à Lille et une blanchisserie de toiles de lin à Santes. En 1866, cet ensemble fut complété par une nouvelle filature de coton créée en association avec ses frères Émile et Édouard, ainsi que son cousin germain Achille Wallaert. C'est ainsi que les Wallaert furent à la tête, à la fin du Second Empire, d'un véritable « empire du textile ».

On peut admirer à Lille, au n°83 de la rue Royale, le bel hôtel particulier que fit construire Achille Wallaert-Crépy.

Wallaert-83-rue-Royale-LilleWallaert-83-rue-Royale-Lille

 

Filiation

Josse Wallaert 1648 &1680

Jeanne van Rosbeke
|
Michel Wallaert 1681-1767 &1711
Marie Desmedt ca 1681-1743
|
François Wallaert 1717-1784 &1761
Marie Marguerite Billiet 1735-1812
|
Jean Baptiste Wallaert 1772-1858 &1797
Adélaïde Desmons 1774-1847
|
Auguste Wallaert 1798-1865 &
Cécile Mille 1802-1858
|
D’où deux branches :

Branche ainée : Auguste Wallaert,

le 3 janvier 1830, décédé en 1899 (69 ans),

ingénieur de l'école Centrale, filateur, président du tribunal de commerce de Lille, marié le 19 août 1856 avec Marie Descamps.

Descamps-Wallaert

Wallaert%20Auguste-1830-1899.jpgWallaertDescampsAuguste&Marie

Georges Wallaert, industriel manufacturier en textile, juge au Tribunal de Commerce de Lille, administrateur de la Banque de France,  marié avec Isabelle Talamon,


 

Les Marcel Wallaert.
 marié avec Yvonne Faulquier,

Quelques personnalités de cette branche (sans liens généalogiques) et alliances:

dont

Michel Wallaert,  marié en 1946, Roubaix,avec Marie Antoinette de Saint Phalle, arrière petite fille de Pierre, École Polytechnique 1880, Ingénieur, capitaine d'artillerie à l'état-major de la 121e division d'infanterie en 1915, éleveur de chevaux de course, Chevalier de la Légion d'Honneur (8 novembre 1915). Retiré de la vie publique, il consacra sa vie à l'éducation de ses enfants (aucun ne sera scolarisé mais tous auront été élevés au niveau "Polytechnique"). Fut aussi un excellent éleveur de chevaux de course. « Selon l’essai généalogique du chevalier Gougenot des Mousseaut sur la famille, la maison de Saint-Phalle serait originaire d’Auvergne, « venue en Champagne à la suite de saint Phal (+ vers 540). Il n’y a aucune certitude à ce sujet. Saint-Phal se situe dans l‘Aube. En 1104, la seigneurie de Saint-Phal était aux mains de Geoffroi dit « de Troyes » et aussi « fils d’Otran », sénéchal du comte Hugues de Champagne de 1093 à 1104, et qui paraît avec le comte Hugues à l’abbaye Saint-Germain d’Auxerre avec le titre militaire de sénéchal de Saint-Phal. ». « La filiation certaine remonte à Mile, seigneur de Saint-Phal, qui paraît dans 13 actes connus. Son fils, sgr de Saint-Phal en 1197 , dit formellement que son père Mile et sa mère Emeline ne sont plus de ce monde ( réf. J.M. Roger, in Notre-Dame-aux-Nonnains et les Templiers, AR de l’Aube 22 H 40) . » JB de La Grandière 12/11/2009 Les études très documentées d'Edouard de Saint-Phalle ont conduit à donner une filiation agnatique qui passe par les seigneurs de Saint-Mesmin (Aube).

Blason-de-saint-Phalle

Mathilde Wallaert, née en 1972, mariée le 18 décembre 1993 avec Alban Magon de La Villehuchet, Capitaine, diplômé de l'ENSTA en novembre 2006, fils Alain Magon de La Villehuchet, général, ESM Saint-Cyr, promotion Bir-Hakeim.

Magon-de-la-Giclais

Roselyne Wallaert, née le 14 février 1930, Lille, décédée le 5 janvier 2010, inhumée le 8 janvier 2010, Neuilly (Saint-Pierre) (79 ans), mariée le 17 mai 1952, Villeneuve-sur-Yonne (89), avec Philippe de Cambourg, fils d’Hélion de Cambourg, capitaine de frégate, descendant de Jehan de Cambourg, Ecuyer, seigneur de la Cour de Genouillé et de la Grange Cambourg, fut exempté d'assister au Ban de 1577 ; servant alors dans la compagnie d'hommes d'armes de monsieur de Vauguyon.
Hommage fut rendu au Roi par Jean des Francs, seigneur de Villevest, comme curateur des enfants mineurs de Jean de Cambourg, à cause de la seigneurie de Genouillé, mouvance du château de Civray (Archives de Poitiers).
[Source: Guy de Cambourg].

Blason-de-cambourg

Odile Wallaert, née le 2 août 1935, Lille,  mariée avec Pierre Bavière, notaire.

 

Les Francis Wallaert,

le 18 février 1909, Lille,  décédé le 18 décembre 1978 (69 ans),  marié le 21 janvier 1932, Lille,  avec Brigitte Marthe Lefort,

Quelques personnalités de cette branche (sans liens généalogiques) et alliances:

Sonia Wallaert, mariée avec Bertrand Le Conte Chrestien de Poly, petit fils de Bernard Le Conte Chrestien de Poly, École des Mines de Paris. croix de guerre 39-45, Chevalier de la Légion d'honneur, fils de Louis Le Conte, Chef d'escadron au 5e régiment de dragons, ESM promotion Première des Grandes Manoeuvres 1896_1898, J. Henrÿ d'Aulnois (communication du docteur H.C. Mars 04 xii 09). Croix de Guerre 1914-18 (nombreuses citations), mort pour la France, Chevalier de la Légion d'honneur..

Benjamine Wallaert, mariée avec Eric d'Evry.

Francine Wallaert, née le 29 mars 1950, mariée le 9 février 2008 avec François du Pouget.

Blason-du-Poujet

 

Les Alain  Wallaert

& Agnès Prouvost 1908, fille de Georges Louis Prouvost 1866-1926 et Félicie Valérie Dehau 1871-1962, branche ainée.

Quelques personnalités de cette branche (sans liens généalogiques) et alliances:

Dehau-Prouvost

Mariage-Wallaert-Prouvost

Marc Wallaert, marié  avec Anne de Boüard de Laforest, d’une famille ayant donné deux gardes du corps du Roi.

Blason-de-Bouard-de-Laforest

 

Branche cadette : Emile Wallaert 1831-1867

&1854 Louise Descamps 1835-1906

Wallaert-DescampsWallaert-Descamps

Photos Ferdinand Cortyl

 

Les Maurice Alfred Joseph Wallaert,

le 7 octobre 1857, décédé le 30 juin 1908 (50 ans),  marié  le 28 mai 1881, Lille,  avec Mariette Barrois,

Quelques personnalités de cette branche (sans liens généalogiques) et alliances:

Germaine Wallaert, née le 9 mai 1885, Lille, décédée le 22 mai 1955, Paris (70 ans), mariée le 22 novembre 1904, Lille, avec  Maurice  Decroix, né le 13 janvier 1878, Lille, décédé le 15 juillet 1936, Paris (58 ans), artiste peintre et dessinateur de l'École Française, sociétaire du Salon des Artistes Français,

Maurice Decroix 

est né à Lille le 14 janvier 1878. Il est issu d'une famille de bourgeoisie ancienne, à forte vocation artistique, connue depuis la fin du XVIIème dans le Nord de la France, descendant des Van Blarenberghe, illustre dynastie de peintres Lillois au XVIIIème siècle. Fils de Pierre Decroix, gérant de la banque « Verley, Decroix et Cie » qui sera acquise plus tard par le Crédit du Nord, et de Gabrielle Plaideau, il vécut une enfance paisible, entouré par quatre frères et trois sœurs. En 1904, il épouse à Lille Germaine Wallaert, fille de Maurice Wallaert et de Mariette Barrois, puissants Industriels lillois du début du XXème siècle, avec laquelle il aura six enfants.

Ses études de lettre terminées, il s'oriente, en 1910, vers un poste de commanditaire à la banque familiale. Prisonnier au début de la première guerre mondiale, Maurice Decroix passe 2 ans au camp de Friedrichsfeld, en Allemagne. En 1916, à sa libération, il rejoint sa femme et ses enfants à Berne puis, en 1919, s'installe à Paris au 105 rue du Faubourg Saint Honoré. Il travaille pour l'antenne parisienne de la Banque jusqu'en 1925 avant d'en démissionner et d'abandonner toute activité professionnelle.

A partir de 1925 et pendant les onze années qui vont suivre, il décide de se consacrer entièrement à la peinture. Il voyage beaucoup, surtout en France. Il écrit un livre, « La boite de Pilules », un recueil de remarques sur les personnages qui l'entourent. Il conçoit également « le jeu de l'escargot facétieux », un jeu de l'oie qui témoigne de l'originalité de son tempérament.

Il profite de ses périodes de vacances estivales pour dessiner. Il peint alors ses premières huiles et pastels. Linoire, manoir corrézien situé à Turenne, qu'il acquiert avec son ami Etienne Crespel en 1920, est une de ses sources d'inspiration préférées.

En 1925, il fait la connaissance de l'écrivain Paul Léautaud (auteur du livre Le Petit Ami), qui retracera le récit de leur rencontre dans ses mémoires. En 1930, Maurice Decroix se rapproche du milieu artistique parisien et se lie à Antonia de la Gandara, fille du peintre Antonio de la Gandara (élève de Gérôme, Cabanel et Boudard). Antonia est responsable de la Galerie Gabriel Lorie, 19 quai Voltaire (aujourd'hui galerie Altero). C'est elle qui l'encourage à parfaire sa technique aux Beaux-Arts et à la Grande-Chaumière.

En 1931, l'exposition au Salon d'Automne, cour des chaudronniers, à laquelle il présente plusieurs tableaux dont « les chaumes », lui vaut son inscription au dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs : Bénézit (Gründ).

Il meurt, à Paris, en 1936, à la clinique Blomet.

Homme d'esprit, brillant dessinateur, écrivain, Maurice Decroix cultivait une ironie exacerbée et l'amour du paradoxe qui lui valurent quelques inimitiés dans son entourage. Attaché aux objets en tous genres que ses descendants ont conservés, il les mettra souvent en scène dans des natures mortes, le plus souvent peintes à l'huile.

Il laisse le souvenir d'un homme raffiné, doté d'une étonnante répartie. En somme, celui d'un brillant touche à tout, fantaisiste et doué.

Les Henry Wallaert,

le 15 novembre 1860, Lille,   marié le 8 décembre 1885, Lille,  avec Marthe Madeleine Huet,

Quelques personnalités de cette branche (sans liens généalogiques) et alliances:

Guillaume Wallaert,  marié avec Bérangère Coupvent des Graviers, d’une famille ayant donné des notaires et avocat.

Blason-Coupvent-des-Graviers

Philippe Wallaert, en religion.

Ginette Wallaert, mariée avec Claude Martin, notaire

Madeleine Wallaert, née le 30 novembre 1884, décédée le 26 février 1975, Lille (90 ans), mariée le 24 février 1906, La Madeleine , avec Pierre Thiriez, né le 30 décembre 1875, Lille, décédé le 10 janvier 1964, Lille (88 ans), industriel, président de la CCI de Lille en 1936.

Louise Wallaert, née le 18 décembre 1887, décédée le 21 août 1965 (77 ans), mariée en octobre 1907 avec Julien Le Blan, né le 9 mai 1882, Lille, décédé le 7 juin 1963 (81 ans).

Françoise Wallaert, née le 16 juin 1890, Lille,  mariée avec Jean Verley, banquier à Lille, président de la Banque Générale du Nord, administrateur du Crédit du Nord.

 

Wallaert-Lille

wallaert-orphelinat1900.

Descendants de Josse Wallaert

Jusqu'à la 7e génération. Base Roglo

Josse Wallaert, né en 1648, Wack, Belgique, décédé.
Marié le 14 novembre 1680 avec Jeanne van Rosbeke, dont


Retour