Quelques illustrations 
D’Halluin-d’Halluin-Dhalluin


           Blason-d-HalluinBlason-d-Halluin

 Cinq blasons d’Halluin furent enregistrés dans l’armorial de 1696, deux à Lille (Marie et Yolande, toutes deux veuves), trois en Picardie.

« D’or à trois lions de sable 2 et 3 armés et lampassés de gueules couronnés de gueules ».
d'argent à trois étoiles à six rais de gueules

La filiation suivie s’établit depuis Antoine vivant vers 1300, dont le petit fils, Simon, achète la bourgeoisie de Lille en 1377.

La filiation de la maison d’Halluin, chevaleresque, qui a donné un grand pannetier, un chevalier du Saint-Esprit, un grand aumônier de France, est connue depuyis Wauthier, chevalier, Seigneur d’Halluin et de Rosebecque, cité en 1295, d’où de nombreuses branches ; mais quel est le lien entre eux ? En ce qui concerne la maison chevaleresque, la branche ainée est éteinte dès le XIV° siècle avec Marguerite épouse de Mérode. La seconde avec Anne d’Halluin-Commines épouse en 1559 Philippe de Croy, prince de Chimay. La 3°, seigneurs de Piennes : dont Louis, gouverneur de picardie, Chevalier de saint Michel en 1495 et Charles, marquis puis duc de magnelais en Picardie.éteinte avec Anne d’Halluin épouse d’H de Nogaret de Foix, Comte de candale puis Charles de Schonberg, marquis d’Epinay-Durtal, Maréchal de France. Quatrième branche finit avec Marie joséphine, épouse en 1568 Ferdinand, duc de Croy et d’Havré, prince du saint Empire. 5° branche avec jean, seigneur de Nieurlet, 1599. Celle des seigneurs de Bazinghem et Houtkerke, jugées étientes en ligne légitime. ; la lignée subsistante, fixée à Aire en Artois, a donné un secrétaire du Roi près le conseil soouverain d’Artois, reçu le 28 septembre 1754.

" Parmi les généalogies en partie fausses de familles bourgeoises de la Région on trouve notamment la Généalogie d’HALLUIN qui a été rédigée par le Père  Louis D’HALLUIN; je suis détenteur depuis quelques années d’archives anciennes de la famille qui m’ont été remises par quelqu'un de la branche BIGO-D’HALLUIN qui les tenait du Père Jésuite et généalogiste amateur. Pendant longtemps le rattachement de la lignée de Quesnoy-sur-Deûle aux D’HALLUIN bourgeois forains de Lille semblait sûr mais il semble maintenant contestable alors que par d’autres ascendances maternelles, nombreux sont ceux qui se rattachent à la lignée ancienne dont les 2 premiers degrés ne sont pourtant pas certains. Le rattachement aux seigneurs d’Halluin est une pure hypothèse de certains mais qui ne repose sur rien ; sur Roglo, on a pu voir ajouter quelques générations de plus; j’étais intervenu pour les faire retirer mais elles sont remises de temps à autre " 

« Au sujet de la famille D’HALLUIN: des rattachement hasardeux aux familles DE HALLEWIN, DE HALLUIN, D’HALLUIN, DHALLUIN, etc… de Roubaix, Tourcoing et Wattrelos ont été faites avec la lignée des Bourgeois forains de Lille à Wambrechies, Quesnoy-sur-Deûle et environs ; dans chaque branche il y a 2 ou 3 degrés que l’on ne retrouve pas dans les Archives Municipales de Roubaix (Tourcoing et Wattrelos n’en possèdent pas) ; le travail est à reprendre en intégralité avec les registres paroissiaux de chaque commune avant de chercher d’autres sources qui, peut-être, malheureusement n’existent pas ! l’ouvrage aurait dû s’intituler « Les Généalogies D’HALLUIN » pour montrer qu’il s’agit de nombreuses familles homonymes et non pas des branches d’une même famille. Certains descendants de l’une ou l’autre des familles roubaisiennes  ont même essayé de prouver qu’il y avait moyen de rattacher le milieu de la lignée des Bourgeois de Lille à l’innombrable famille noble des sgrs d’HALLUIN dont certains descendent toujours par l’ascendance de CROESER-de SARS ; à la famille roubaisienne D’HALLUIN-LEPERS (issue des DUCATTEAU) appartient l’actuel duc de BROGLIE. » Philippe A Rammaert à Thierry Prouvost

« La généalogie D’Halluin est basée sur une lignée peu contestable de Bourgeois forains de Lille ; peu de branches peuvent s’y rattacher ; la branche du Père D’Halluin fixée à Wambrechies, Verlinghem et Quesnoy-sur-Deûle s’y rattache par un relief de bourgeoisie de 1605, mais pour le 17ième siècle il aurait été préférable d’appuyer la filiation de quelques actes notariés ; pour la premiers degrés la filiation on peut avoir un doute au sujet d’Antoine (I) père de Jacques dit l’Olieur, bourgeois par achat en 1341, car rien ne dit qu’il aurait été le père d’Antoine (II) lui-même père de Simon De Hallewin, de Wambrechies qui achète la bourgeoisie de Lille en 1377, mais dont le prénom du père n’est pas indiqué dans l’acte d’achat ; pour les reliefs des générations suivantes jusqu’à 1605, il n’indiquent pas les noms des conjoints et des mères ; il y a parfois des oublis dans les registres et il faut espérer que l’un ou l’autre des bourgeois par rachat ne soient pas fils d’un bourgeois par achat omis dans la liste reprise pages 195 et suivantes ; le travail semble donc assez cohérent de la page 16 à la page 70 pour les branches I à III ; compte tenu de cela, les générations antérieures non reprises dans la généalogies mais ajoutées dans Roglo et certainement recopiées sur un site internet douteux, seraient à supprimer purement et simplement si elles ne peuvent être rattachées à une famille plus ancienne pouvant figurer dans Roglo, comme la famille des seigneurs d’Halluin qui a eu une infinité de branches cadettes légitimes et naturelles non recensées dans un travail d’ensemble à ce jour (à ma connaissance) ; à partir de la page 71 de la généalogie il a été procédé à un essai de rattachement des nombreuses branches tourquennoises et roubaisiennes : il faut lire l’avertissement qui figure page 71 à la génération VII bis et l’on constate que la présence des 3 enfants mariés n’est appuyée par aucun document les rattachant à leur supposé père, Martin ; s’ils étaient réellement fils d’un Martin, il faudrait encore qu’il soit bien celui de la génération VII bis et non un homonyme originaire de Roubaix ou Tourcoing et non de Quesnoy-sur-Deûle ! de la page 71 à la page finale 191 le rattachement de sous branches (IV à XI) est scabreux pour les générations VIII et IX que rien ne permet de rattacher à la génération VII bis faute de documents non trouvés par le Père d’Halluin et encore moins par le Chanoine Leuridan qui semble être l’auteur des généalogies des branches de Roubaix et Tourcoing. » Base Roglo, l’auteur de ces lignes est anonyme

La lignée telle qu'elle apparait dans la base Roglo en 2012 :

 

Antoine d'Halluin ca 1280 &
|
Antoine d'Halluin ca 1320 &
|
Simon d'Halluin ca 1340-ca 1416 &
|
Jehan d'Halluin ca 1390-1461 &
|
Jacquemart d'Halluin ca 1420-1473 &
|

D’où les deux branches principales

Jean /1450-ca 1532 et Willaume 1464/-1500

Branche ainée  Jean d'Halluin

Quelques personnalités de cette branche (sans liens généalogiques) et alliances:

1450-ca 1532

par son petit fils Melchior d'Halluin +1601/1605 &ca 1553 Jeanne Carton +ca 1613  dont Pierre, Nicolas, Louis, Jean +1643, Jeanne, Noël, Georges +1624, François 1586

 

Sous Branche ainée 1 : Nicolas d'Halluin

& Marie Pluquet par son fils Michel d'Halluin 1602 &1625 Claire Vado et son fils Pierre d'Halluin 1630

 

Sous Branche ainée 2 :Jean d'Halluin

+1643 &1604 Jeanne Péronne de Haze +1658

Dont Jean et François :

2 François d'Halluin 1619 &1640 Antoinette Louage 1620-1703

1 Jean d'Halluin +/1662 &1628 Antoinette Delannoy 1609 par son arrière petit fils Jacques d'Halluin 1720-1803 &1747 Anne Marie Dillies 1716-1759

Dont

Noël d'Halluin 1755-1815 &1796 Reine Blanquart 1772-1801

Dont

Jacques d'Halluin 1797-1850 &1824 Espérance Adèle Benoit 1802-1887

Les Louis d'Halluin,

le 1er mai 1825, Quesnoy , décédé le 12 juin 1884, Quesnoy  (59 ans), notaire honoraire, maire de Quesnoy,  marié  le 27 octobre 1852, Verlinghem , avec Joséphine Thérèse Roussel,

Roussel-d-Halluin

Pauline d'Halluin, née le 13 septembre 1853, Quesnoy , décédée en 1940 (87 ans), mariée le 7 septembre 1874, Quesnoy , avec Auguste Bigo, né le 10 mai 1843, Tourcoing , décédé le 31 mai 1902, Paris (59 ans), notaire, Lucie d'Halluin, née le 18 mai 1857, Quesnoy , décédée le 10 juillet 1947, St Servan (35) (90 ans), mariée le 6 mai 1878, Quesnoy , avec Louis Droulers, né le 18 octobre 1854, Ascq , décédé le 1er novembre 1911, Ascq  (57 ans), industriel distillateur à Ascq.

Louis d'Halluin, né le 17 décembre 1865, Quesnoy, religieux.

Charles Philippe d'Halluin, né le 10 janvier 1827, Quesnoy sur Deûle, décédé le 30 octobre 1905, Linselles (78 ans).
 marié   le 15 octobre 1860, Verlinghem 59, avec Pauline Aimée Roussel, née le 14 février 1840, Verlinghem 59, décédée le 20 janvier 1919, Linselles (78 ans), dont

Jules d'Halluin, né le 19 août 1832, Quesnoy sur Deûle, Nord, décédé le 9 avril 1912, Lille,  Nord (79 ans), filateur à Lille,  marié le 19 avril 1864, Quesnoy , avec Marie Victoire Ghesquière

Paul François d'Halluin, né le 11 janvier 1862, Linselles, décédé le 4 juillet 1923, Le Touquet (61 ans), agent de change à Lille, marié le 12 mai 1887, Lille,  avec Marguerite Victorine Laure Verbiest,

Aliette d'Halluin, née à Lille , décédée en 1988, Grasse (06, Alpes-Maritimes) (66 ans), mariée en 1945, Andrezel (77, Seine-et-Marne), avec Henri-René Boulard de Vaucelles, né le 1er juin 1919, Melun (77, Seine-et-Marne), décédé le 24 décembre 1994, Cognac (16, Charente) (75 ans), petit fils de Guy Boulard de Vaucelles, Général de brigade des troupes métropolitaines (08 déc 1939), fils d’Emile, capitaine de cavalerie, Chevalier de la Légion d'Honneur (1916), Croix de guerre 1914-1918, ESM Saint-Cyr, promotion de l'archiduc Albert.

Françoise d'Halluin, mariée avec Philippe de Planchard de Cussac, né à Saumur (Maine-et-Loire), tué le 31 octobre 1953, Thon Ao, région de Cai Lac, province de Ninh Binh, Nord Vietnam (29 ans), saint-Cyr 1944, arme blindée, lieutenant en Indochine au 2/1er régiment de chasseurs parachutistes, Chevalier de la Légion d'honneur, croix de guerre 39-45 et des TOE. Chevalier de la Légion d'honneur, ESM Saint-Cyr, promotion Rome et Strasbourg, Parrain de la promotion 1997 de la Corniche Brutionne (Prytanée Militaire). Matricule 3675B.

Planchard-Cussac

Paul d'Halluin 1730-1804, son autre arrière petit fils

&1758 Marie Madeleine Lalau ca 1735-1815

 

 Branche cadette  Willaume d'Halluin 1464/-1500

Quelques personnalités de cette branche (sans liens généalogiques) et alliances:

 

Sous branche cadette 1 : Jean d'Halluin 1480-1546

& Yolande Duhamel

Par ses petits enfants :

A Georges d'Halluin & Jeanne de Villers

dont

1 Jacques d'Halluin +1654, 2 Martin d'Halluin 1592 & Jeanne Delevoye +1662, 3 Philippe d'Halluin 1595 & Jacqueline Dutoit.

Jacques d'Halluin, ingénieur polytechnicien,  marié avec Béatrice Wattel, née à Lille , décédée, dont

Myriam d'Halluin, juge des enfants, mariée le 7 septembre 1985 avec Laurent Flipo.

Martine d'Halluin, mariée avec Marc Bayon de La Tour.

Hugues d'Halluin, prêtre, missionnaire au Pérou.

Maurice d'Halluin, né le 9 mai 1877, Lille,  décédé en 1947 (70 ans), docteur en médecine et professeur à L'Universté Catholique,  marié le 5 juillet 1902, Lille,  avec Marthe Charbonnet,

 

B Paul d'Halluin

& Marguerite de Le Val

 

C Hubert d'Halluin +1631

& Catherine Samain +1630 par ses arrières petits fils

Pierre d'Halluin 1689

&1731 Marie Françoise Six

Pierre Georges d'Halluin 1709

&1738 Marie Jeanne Marescaux ca 1718 par ses trois petits fils :

 

Sous branche cadette 2 : Martin d'Halluin ca 1487-1585

1 Pierre d'Halluin /1550-/1561

& Philipotte Frémeaux

Les Antoine d'Halluin

& Barbe des Planques

Les Jean d'Halluin

& Yolande du Hamel

Les Josse d'Halluin

&1610 Catherine Fauvarque 1591-1676

A Louis Josse d'Halluin 1772-1853

& Marie-Elisabeth Lecroart 1779-1842 par son fils Constant Augustin d'Halluin 1810-1876 &1844 Pauline Joséphine Lepers 1815-1903

Dhalluin-Lepers-Constant-Prouvost-Amedee-poete-Raphaelle-Six-d-Halluin

Les Marie d'Halluin,

née le 9 février 1845, Roubaix,décédée le 3 novembre 1915, Mouscron  (70 ans), mariée le 15 avril 1864, Roubaix, avec Emile Segard, né le 14 avril 1826, Roubaix,décédé le 15 avril 1908 (82 ans), dont

Marie Segard, née le 25 juin 1865, Roubaix,décédée le 7 mai 1947, Tourcoing  (81 ans), mariée le 18 août 1885 avec Pierre Flipo, né le 22 avril 1861, Tourcoing , décédé le 30 mars 1934 (72 ans), négociant en laines.

Emile Segard, né le 17 septembre 1866, Roubaix,décédé le 9 juin 1952, Rolle (Suisse) (85 ans), marié le 7 novembre 1890, Tourcoing , avec Marie Six, née le 8 septembre 1868, Tourcoing , décédée en mars 1951, Rolle (Suisse) (82 ans).

Jules Segard, né le 14 avril 1869, Roubaix, négociant en laines, marié  le 4 juillet 1896, Roubaix, avec Jeanne Carissimo, née le 11 octobre 1874, décédée.

Achille Segard, né le 4 avril 1871, Roubaix,décédé,  marié  le 21 février 1906, Lille,  avec Jeanne Le Bigot, née le 25 septembre 1882, Lille,  décédée.

Léon Segard, né le 24 juin 1882, Lille,  décédé le 27 mai 1955, Paris (72 ans), marié le 24 avril 1906, Roubaix, avec Marguerite Masurel, née le 13 juin 1885, Roubaix, décédée le 23 janvier 1918, Paris XVI (32 ans),  marié le 2 août 1922, Poitiers, avec Edith Guérin de Sossiondo, née le 1er novembre 1900, Rochefort.

Les Jules d'Halluin,

né le 7 juin 1850, Roubaix,décédé en 1931 (81 ans), industriel, dirige les Etablissements d'Halluin-Lepers, marié le 20 septembre 1880, Tourcoing , avec Camille Lepers, dont :

Pauline 1881-1930, Madeleine 1882-1940, Thérèse 1885,Jules 1887-1940, Maurice 1888-1964, André 1891,Marthe 1894, Marie Agnès Julie Joseph 1896

D-halluin-Lepers

Jules d'Halluin, né le 7 juin 1850, Roubaix,décédé en 1931 (81 ans), industriel, dirige les Etablissements d'Halluin-Lepers,  marié le 20 septembre 1880, Tourcoing , avec Camille Lepers, née le 4 mars 1857, Tourcoing , décédée en 1946 (89 ans), 

GrdesFamilles_1912_Dhalluin-Lepers

Annuaire "Les grandes familles de Roubaix", 1912, photo Ferdinand Cortyl

Lepers

dont

Pauline d'Halluin, née le 6 août 1881, décédée en 1930 (49 ans), mariée le 1er juin 1901, Roubaix,avec Léon Louis Bonduelle, né le 11 avril 1878, Marquette-lez-Lille , décédé le 3 août 1959, Paris (81 ans).

Madeleine d'Halluin, née le 15 octobre 1882, Roubaix,décédée en 1940 (58 ans). mariée le 21 novembre 1903, Roubaix, avec François Tiberghien, né le 5 février 1879, Tourcoing , décédé le 26 février 1912, Tourcoing  (33 ans).

Thérèse d'Halluin, née le 19 janvier 1885, Roubaix,décédée, mariée le 11 juin 1906, Roubaix, avec Alphonse Motte, né le 17 novembre 1883, Tourcoing , décédé.

Jules d'Halluin, né en 1887, décédé en 1940 (53 ans),  marié  le 13 juin 1910, Roubaix,avec Berthe Motte, née le 17 février 1891, décédée en 1913 (22 ans), dont

Jules d'Halluin, né le 14 mai 1911, Roubaix, marié avec Christiane Lepoutre, née en 1920, décédée.

Berthe d'Halluin, née le 5 février 1913, Roubaix,décédée le 23 septembre 1986, Saint-Germain-en-Laye (78, Yvelines) (73 ans), mariée avec Roger Berthon, né le 16 août 1905, Fontaines, Isère, décédé le 16 novembre 1999, Saint-Germain-en-Laye, Yvelines (94 ans),  marié le 16 mars 1920, Lyon, avec Anne Balaÿ, née le 18 octobre 1891, décédée en 1972 (81 ans), dont

Pierre d'Halluin, né le 5 juin 1921, Roubaix,  marié le 24 septembre 1954, Arnas, avec Brigitte de Regnauld de Bellescize, née le 2 juillet 1930, Orléans (Loiret).

Regnauld-Bellescize

Michel d'Halluin, né en 1928,  marié en 1960 avec Hélène de Cassagne de Beaufort de Miramon, née en 1937.

Cassagne-D-Halluin

 

           Maurice d Halluind halluin Louise

           Maurice d'HALLUIN est né en 1888, décédé le 08 avril 1964.

           Il est le fils de Jules Louis d’Halluin et de Camille Lepers (1888-1964),

      d Halluin La PontennerieHalluin-chateau-dhalluin

           La Pontennerie à Roubaix 

d Halluin Pont Rouge

                          Le Pont Rouge

D-Halluin-Les-pres

           Il épousa Louise Antoinette VIRNOT le 24 juillet 1919 ; née le 29 septembre 1898, fille d’Urbain Daniel Virnot et Marguerite Clara Ovigneur.

VirnotOvigneur

  Urbain Virnot Ovigneur

           La propriété Virnot de Mons-en-Baroeul, au centre; celle de gauche et une autre à droite appartenaient à la famille Virnot

           Ils ont eu les enfants suivants:

 Enfants Maurice Louise d Halluin

Claude, Monique, Claude, Agnès,  Jacqueline d'Halluin.

          Monique D'HALLUIN ,

          épouse Jean-Charles de DIANOUS de la PERROTINE,

Dianous-D-Halluin

           chevalier de la Légion d’honneur,

           licencié en lettres et droit,

           diplomé de l’Ecole des Sciences Politiques,

           diplomé d’études supérieures de Droit public et d’économie politique,

           Conseiller des affaires étrangères.

           Monique écrit ses mémoires « Il était une fois au siècle dernier » dont sont issues la plupart de ces photographies.

           Jean Charles et Monique de Dianous adoptèrent Antoine et Elisabeth.

 

          Lignée :

           Alexandre Dianoux ca 1525-1582/1591

           Laboureur &1551
Madeleine Mathieu
|
Jean Grand Jean Dianoux

           Ménager à Camaret en 1589 &1583
Anne Gaudemaris
|
Claude Dianous +1622

           Notaire, greffier de la baronnie de Sérignan le 10-2-1610 &1606
Catherine Faure
|
Pierre Dianous 1620-1678

           Notaire, greffier de la baronnie de Sérignan &1643
Anne Bouillet Bazin 1618-1698
|
Jean Joseph Dianous 1645-1695

           Notaire apostolique et royal, greffier de la baronnie de Sérignan,

           Il écrit en 1689, son Livre de Raison. Il était « protecteur » du « menu peuple ». Il était membre, et probablement trésorier, de la Confrérie des Pénitents Blancs de Sérignan (le 16.09.1682, il fait reddition des comptes de l’administration des rentes et revenus de cette Confrérie) C.Saint-Felix (site internet de Françoise Proudhon proudhon.club.fr

           & Anne de Blanc 1653-1705
|
Pierre Joseph Dianous, sieur de La Perrotine 1680-1742

           Notaire apostolique (lettres patentes du 16.05.1711, recteur du Comtat) à Sérignan, et greffier héréditaire de la baronnie &1706
Thérèse Catherine de Mornas 1681-1747
|
Pierre Joseph Antoine Esprit Dianous, seigneur de La Perrotine 1718-1760

           Docteur en droit de l'université d'Avignon (1739), annobli en 1739 &1740
Marie Rose de Petity de Saint-Vincent 1718-1792
|
Pierre Joseph Marie de Dianous de La Perrotine 1741-1840

           Lieutenant-colonel, poète, Chevalier de Saint Louis &1764
Marie Catherine Henriette de Gassin 1744-1798
|
Alexandre de Dianous de La Perrotine, baron de Dianous 1767-1859

           Général du Génie, maréchal des camps et armées du roi &1807
Delphine de Laincel 1787-1854
|
Gabriel de Dianous de La Perrotine, baron de Dianous 1812-1890 &1842
Philippine Constantin 1817-1905
|
Amédée de Dianous de La Perrotine 1848-1937 &1880
Pauline Céalis 1863-1944
|
Paul de Dianous de La Perrotine 1885-1914

           Sous-lieutenant au 258ème R.I.

           le 21 septembre 1885 - Narbonne (11)

           Tué le 26 septembre 1914 - à l'ennemi en Meuse &
Elisabeth Baudot 1888
|
Jean-Charles de Dianous de La Perrotine 1914-2011

Chevalier de la Légion d'honneur

Officier de l'ordre national du Mérite,

Epoux de Monique d’Halluin

Dianous-Jean-Charles 

           Antoine D'HALLUIN,
 né à Roubaix le 15 juin  1921, 2° des 5 enfants d’Halluin-Virnot : baptisé par le frère son grand père, Léon d’Halluin, curé du diocèse de Cambrai (qui englobait alors Lille) : 
l’enfant de cœur s’appelait Piérard, père de Monseigneur René Piérard dont Antoine fut le secrétaire.
La famille vivait à la « Petite Pontenerie » ; le frère de son père habitait la « Grande Pontenerie »; en face, il y avait une vaste prairie avec ferme « normande » et de nombreux communs.
A  l’âge de 10 ans, la famille va en Champagne car son père avait le diabète ; la famille occupe la moitié du château de Saint Georges, à Champigneul, qu’avait acheté le frère de son père, André d’Halluin-Balay.
Après ses études secondaires, après l’exode, Antoine d’Halluin entre au grand séminaire pour devenir prêtre dans le diocèse de Chalons en Champagne le 5 avril 1947. Puis il est envoyé en mission quatre années durant dans la paroisse d’Avize ; après une année d’étude pastorale à Paris, il passe quatre autres années à mi-temps comme secrétaire de son évêque et pasteur de la paroisse de Cramant.
17 années durant, il fut aumônier du lycée de Chalons en Champagne ; il se retrouve neuf année à Epernay consacré plus particulièrement aux « milieux indépendants », 
c’est à dire la classe dirigeante et la bourgeoisie d’Epernay (ACI, action catholique des milieux indépendants) et aux personnes handicapées.
Puis, à l’âge de 60 ans, il fut envoyé au Maroc comme aumônier des coopérants de différentes nationalités.

Puis ce fut le retour à Epernay et après quelques années d’une « retraite active », il rentre dans une résidence de personnes âgées pour vivre avec bonheur avec le tout venant (plus de 200 personnes). 
Il a des difficultés de vue qui ne l’empêche pas de préparer l’homélie du dimanche grâce à des Cds.

L’abbé Antoine d’Halluin a été lié à la vocation d’une religieuse des petites sœurs de Foucault qui allait souvent se ressourcer à Tibérine; elle fut tuée avant à Alger et figure sur le répertoire des martyrs.
        
Il allait beaucoup voir sa cousine Cécile Prouvost qui l’aida à comprendre le Maroc et célébrait la messe dans le plus grand dénouement avec une tasse et du pain cuit sous la braise.

 

          Agnès D'HALLUIN,

           épouse de Georges DICKSON

           de la famille DICKSON of CLOCKSBRIGGS

and RESCOBIE,

           Chevalier de la Légion d’honneur,

           Officier de l’ordre National du mérite ,

           British Order Empire,

           Mérite militaire,

           diplomé de l’école des sciences politiques,

           Contrôleur d’état,

           vice-président de l’Association France-Ecosse.

auteur de:

"Jacques III Stuart, un roi sans couronne"

et " Sur les traces des écossais en France."

 

          Claude D'HALLUIN,

           épouse Alexandra Von Schele,

           fille du Général Frédéric-Wilhem Alexander Von Schele et Ingeborg von Selle.

 

          Jacqueline D'HALLUIN,

           en religion.

Dhalluin-Jacqueline

           Chateau de Saint Georges d Halluin

          Ils vécurent au château de Champigneules à Saint Georges

           Chacun se souvient l’accueil lumineux de tante Louise dans sa propriété de Vétheuil pleine de fleurs et de lumière où le peintre Monet vint.

           Famille d Halluin Virnot soixante ans Sacerdoce Antoine d Halluin

           Les 60 ans de sacerdoce d’Antoine d’Halluin à Vétheuil

 

André d'Halluin, né le 19 octobre 1891, Roubaix,marié le 25 août 1919, Saint Genis l'Argentière (69), avec Marguerite Balaÿ, née le 2 octobre 1894, Saint Etienne, décédée, dont

André d'Halluin, né à Saint-Etienne (42, Loire), décédé en 2003, Nancy (54, Meurthe-et-Moselle) (81 ans). marié avec Agnès Malard.

Henri d'Halluin, né à Saint-Etienne, Loire, décédé en 1978 (55 ans), marié  avec Marie-Louise de Rodellec du Porzic.

Rodellec-d-Halluin

Dominique d'Halluin, né à Saint-Etienne (42, Loire),  marié en 1949 avec Françoise Verspieren, née à Wissant (62).

Xavier d'Halluin, né à Saint Genis l'Argentière,  marié à 1956, Eglise Neuve d'Issac, avec Gaétane de Bonfils de Lavernelle, née aux Gaumes, Église-Neuve d'Issac, Dordogne.

Marthe d'Halluin, née à Saint-Etienne (42, Loire), mariée en 1958, Champigneulles (54, Meurthe-et-Moselle), avec Lucien Masurel, né à Roubaix .

Bruno d'Halluin, marié avec Béatrice Vidé Bataille.

Hélène d'Halluin, née à St-Etienne (42). mariée en 1959à Champigneul-sur-Marne, Champigneul-Champagne (Marne), avec Michel Purnot, né à Boulogne-Billancourt (92), mariée avec Gérard Neuville, Etoges (51).

Marthe d'Halluin, née le 30 janvier 1894, Roubaix,dame auxiliatrice du Purgatoire.

Marie Agnès Julie Joseph d'Halluin, née le 13 décembre 1896, Roubaix,décédée, religieuse.

Les Edouard d'Halluin,

Quelques personnalités de cette branche (sans liens généalogiques) et alliances:

le 4 janvier 1858, Roubaix, décédé le 18 juin 1939, Roubaix (81 ans), marié le 22 février 1884, Lille, avec Jeanne François,

Francis d'Halluin, né le 14 décembre 1921, Roubaix, 59, décédé le 27 mai 1975, Lyon, 69 (53 ans), marié le 22 mai 1951, Hem, avec Thérèse Leclercq, descendante d’Amédée I Prouvost.

Suzanne d'Halluin, née le 12 février 1893, décédée en 1928 (35 ans), mariée le 24 octobre 1913, Roubaix,avec Jean Xavier Marie Joseph Faure, né le 3 mars 1889, Lille,  descendante des Virnot.

Bernard d'Halluin, né le 12 novembre 1895, Roubaix,décédé le 20 décembre 1974, Marcq-en-Baroeul  (79 ans),  marié le 5 décembre 1921, Roubaix, avec Suzanne Motte,

Anne-Marie d'Halluin, née le 19 octobre 1955, Tournai (Hainaut, Belgique),  mariée le 6 septembre 1979, Athée-sur-Cher, Indre-et-Loire, avec Hubert de L'Espinay,

La famille de Lespinay est originaire de Plessé (Loire Atlantique), elle tire son nom du domaine seigneurial sur lequel on la trouve établie depuis la première moitié du XVe siècle. La généalogie des Lespinay/L'Espinay figure dans l'armorial général de d'Hozier. Elle a été reprise et complétée par Alexis Daigre dans l'armorial général et universel rédigé d'après les documents (la plupart inédits) laissés par les d'Hozier et autres généalogistes du Roi, Recueil de généalogies dressés et mises à jour par l'institut héraldique et encyclopédique dirigé par Alexis Daigre (Bureau des publications nobiliaires Paris 1908). Une généalogie de la Maison de Lespinay originaire de Bretagne a été établie par Léon Maitre, archiviste paléographe (Emile Grimaud Imprimeur à Nantes en 1891). La marquise de Lespinay, née Benoist d'Azy a réalisé trois ouvrages : - Les Lespinay, leurs contrats, leurs alliances (Imprimerie M. Froger Chantonnay - 1939) - Pierre de Lespinay et les débuts du Calcinisme à Blain (Imprimerie A. Gautier - Chantonnay) - Jehan de Lespinay Thrésorier de Bretagne 1448-1524 ((Imprimerie Moderne - Fontenay le Comte - 1937)

La Généalogie des Lespinay/L'Espinay - 2004 ou 2005 citée en source dans les mentions des membres de cette famille a été réalisée par Serge de L'Espinay avec la collaboration de Eric Robert de Boisfossé et de tous les cousins et cousines (au sens très large du terme) qui ont répondu aux demandes de renseignements au cours de près de 15 ans de recherche.Cette généalogie descendante est certainement incomplète aussi tous les compléments dument vérifiés sont acceptés avec plaisir. Tous renseignements peuvent être obtenus auprès de Serge de L'Espinay courriel : serge.de-lespinay@wanadoo.fr .

Pascal d'Halluin, né le 3 juillet 1959, Roubaix,marié le 4 avril 1992, Fourqueux (78, Yvelines), avec Florence de Beughem de Houtem, descendante de Mathieu van Beughem, seigneur de Houthem, seigneur de Capelle-au-Bois (Kapelle-op-den-Bos), Houtem, Ramsdonk et Ottignies, licencié ès lois, admis au lignage bruxellois t'Serhuyghs(1650), conseiller et maître à la Chambre des Comptes. fs: Jean, & Marie Geerts.

Hervé d'Halluinmarié le 28 octobre 1995 avec Caroline de La Rüe du Can, descendante de Pierre Henri de La Rüe du Can, baron de Champchevrier, Conseiller Secrétaire du Roi, acheta Champchevrier (Cléré en Indre et Loire) qui fut élevé en baronnie en sa faveur par Louis XV.

LaRue-du-Can.d-Halluin

Jean d'Halluin, né le 24 décembre 1902,  marié  le 6 novembre 1924, Roubaix,avec Béatrice Prouvost, fille d’Amédée III Prouvost et Céline Lorthiois.

Dhalluin-Prouvost-Prouvost-Amedee-poete-Raphaelle-Six-d-HalluinDhalluin-Prouvost-Prouvost-Amedee-poete-Raphaelle-Six-d-HalluinDhalluin-Prouvost-Jean

Dhalluin-Lepers-Roubaix-cimetiere 

B Auguste Joseph d'Halluin 1778-1850

&1798 Virginie Joseph Agache 1776-1833

C Pierre François Joseph d'Halluin 1784-1862

& Marie Virginie Lecroart

D Constant Augustin Louis Joseph d'Halluin 1790-1854

2 Vuillaume d'Halluin

3 Jean d'Halluin

Josse d'Halluin

& Marie du Mortier 1575

Philippe d'Halluin 1575

& Marie Esquinet 1576

Par ses fils Charles d'Halluin 1614-1693 & Antoinette Piat 1614-1693

Philippe d'Halluin 1644-1725 &1678 Pétronille Hellin

Par ses petits fils

Les Jean Jacques d'Halluin 1724-1786

&1774 Marie Rose Joseph Catteau 1750-1808

Camille d'Halluin, fille de la Charité.

Marie d'Halluin, fille de la Charité.

Les Louis François d’Halluin 1726-1783

&1756 Marie Anne Joseph du Mortier 1737

Wilfried Patrick d'Halluin, né le 13 juin 1919, Halkirck, Canada,  marié en 1943, avec Jacqueline d'Halewyn, petite fille de Maurice, baron d'Halewyn, lieutenant colonel, Croix de guerre 1914 1918, Chevalier du mérite militaire espagnol, Officier de la Légiond'honneur, ESM Saint-Cyr, promotion de Plewna.

Marie Claire d'Halluin, née le 25 décembre 1879, Tourcoing , décédée le 5 mars 1918, Verviers (Belgique) (38 ans), religieuse de Notre Dame des Anges de Tourcoing.

Luc d'Halluin, né le 2 septembre 1946, maire-adjoint de Grasse, marié avec Marie Joëlle Podevin

Bénédicte d'Halluin, née à Tourcoing , mariée en 1967, Tourcoing , avec Yves Bufquin, né à Lyon (69), directeur de clinique,

Jean-Vianney d'Halluin, ingénieur civil des Ponts et Chaussées,  marié à 2004 avec Maud Chabord.

 

Les Jean Baptiste d’Halluin 1737

&1765 Marie Anne Joseph Pouchain 1737

Ernest d'Halluin, né le 19 janvier 1907, Roubaix,décédé le 10 mai 1993, Auffay (76) (86 ans),  marié en 1943 avec Jacqueline de Bailliencourt dit Courcol,

Bailliencourt-dit-Courcol

Arnaud d'Halluin, marié en 2007, Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine, avec Sophie de La Ville de Férolles des Dorides, des marquis des Dorides, famille originaire de la province de Bretagne, et connue dans celles du Poitou, du Maine et de l'Anjou depuis plusieurs siècles, la famille de La Ville tire son nom du château de la VILLE, situé dans la paroisse de Bouaye (évêché de Nantes), lequel est en sa possession dès le XIIe siècle. Son ancienne extraction et son origine chevaleresque, prouvées par titres authentiques depuis l'an 1230, ont été reconnues par lettres patentes des Rois Henri IV en 1593 et Louis XIV en 1671.Cette famille se divise actuellement en deux branches : la branche de Baugé, qui est l'aînée, et celle des Dorides.

Antoine d'Halluin, marié avec Brigitte Boudoux d'Hautefeuille, petite fille de Stéphane Boudoux d'Hautefeuille,Général de brigade aérienne, commandeur de la légion d’honneur, ESM Saint-Cyr, promotion Mangin ; il est issu de Jean-Claude Baudoult, écuyer, Seigneur de Hautefeuille, officier aux chevau-légers dans la compagnie de Monmort, régiment de Coislin en garnison à Corbie (Un des régiments de Coislin a été formé en 1638 pour participer à la prise d'Hesdin qui fut repris aux impériaux en mai 1639). Il vint se fixer à Puzeaux, près de Chaulnes, vers 1615, par suite se son mariage. Une ancienne généalogie dit qu'il épousa Marie Coulon, veuve d'Hector Musart ; il n'y a aucune preuve de cette alliance. Sources : base "pierfit".

Boudoux-Hautefeuille-d-Halluin

Marie-Isabelle d'Halluin, mariée en 1977, Paris, avec Antoine de Chieusses de Combaud Roquebrune, descendant de François de Chieusse, sieur de Combaud, Gouverneur, pour le roi, de Lorgues (1711) - avocat à la cour, représentant de la noblesse à l'assemblée.

Charles d’Halluin 1649-1712  &1681 Marie de Heulle 1658

 

Et son autre fils Jacques d’Halluin 1617

&1617 Marie Claire Le Mettre +

Jeanne Françoise d'Halluin, née le 1er janvier 1714, Tourcoing,  Nord, décédée le 15 janvier 1794, Tourcoing,  Nord (80 ans), mariée le 12 février 1735, Tourcoing,  avec Pierre Joseph de Lobel, descendant de Jean de Lobel, Bourgeois de Lille par achat en 1320.Assassiné en avril 1349 par Pierre Faussart qui fut banni pour ce meurtre.

de-Lobel

 
famille_dhalluin-Dassonville

Noces de Diamant de Louis Dassonville et Adèle D'Halluin 29 août 1924

http://www.dassonville.be/14-louis-dhalluin/louis_dhalluin.htm

 

Alliances avec la famille Prouvost :

Mariage de Jean Emmanuel d’Halluin et Béatrice Prouvost, fille d’Amédée III Prouvost, le poète,1877-1909 et  Céline Lorthiois 1880-1938 : au sujet de la mère Béatrix Prouvost qui eut une conduite héroïque pendant la Révolution :« Le nom de Béatrix n'était pour Dante qu'un symbole de divine poésie; il sera plus et mieux pour Amédée Prouvost. Il le recueillera pieusement comme le symonyme des plus pures gloires de sa maison et il le mettra sur le berceau de sa petite fille." C Lecigne : Amédée Prouvost

           Au-delà des discussions quant aux liens avec la famille des ducs d’Halluin que le dépouillement méthodiques des registres paroissiaux résout, prenons l’exemple, selon le site Roglo, de la filiation de Jean Emmanuel d’Halluin:

           
 

           Brunle d'Halluin 1139 &
|
Roger d'Halluin 1191 &
|
Roger d'Halluin 1258 &
|
Antoine d'Halluin ca 1280 &
|
Antoine d'Halluin ca 1320 &
|
Simon d'Halluin ca 1340-ca 1416 &
|
Jehan d'Halluin ca 1390-1461 &
|
Jacquemart d'Halluin ca 1420-1473 &
|
Willaume d'Halluin 1464/-1500 &
|
Martin d'Halluin ca 1487-1585 &
|
Pierre d'Halluin ca 1510 &
|
Pierre d'Halluin /1550-/1561 &
Philipotte Frémeaux
|
Josse d'Halluin &
1610
Catherine Fauvarque 1591-1676
|
Jacques d'Halluin 1627-1679 &
1648
Catherine Mouton 1630
|
Josse d'Halluin 1650-1695 &
1673
Catherine Le Pers 1650-1699
|
Jacques d'Halluin 1685 &
1712
Catherine Houzet 1688-1778
|
Josse d'Halluin 1715-1768 &
1738
Marie Joseph Lepers 1707-1766
|
Josse d'Halluin 1742-1813 &
1771
Anne Marie Mullier 1749-1812
|
Louis Josse d'Halluin 1772-1853 &
Marie-Elisabeth Lecroart 1779-1842
|
Constant Augustin d'Halluin 1810-1876 &
1844
Pauline Joséphine Lepers 1815-1903
|
Edouard d'Halluin 1858-1939 &
1884
Jeanne François 1863-1930
|
Jean d'Halluin 1902

           Béatrice Prouvost

Descendants de Melchior d'Halluin

Jusqu'à la 6e génération. Base Roglo

Melchior d'Halluin, décédé entre 1601 et 1605.
Marié vers 1553 avec Jeanne Carton, décédée vers 1613, dont

Marié le 25 mai 1728 avec Marie Catherine Wattrelos, née vers 1702, décédée le 21 novembre 1760 (à l'âge de peut-être 58 ans), dont

Marié avec Marie Jeanne Poissonnier, dont

Retour